FRANÇAIS DE MADAGASCAR : Les vœux 2016 de Français du Monde Madagascar

Publié le par Alain GYRE

FRANÇAIS DE MADAGASCAR : Les vœux 2016 de Français du Monde Madagascar

Rédaction Midi Madagasikara 6 février 2016

 FRANÇAIS DE MADAGASCAR : Les vœux 2016 de Français du Monde Madagascar

Réunion du Conseil d’Administration Français du Monde Madagascar le samedi 30 janvier chez le Président Jean-Daniel CHAOUI.

Journée de travail et de festivités de « Français du Monde Madagascar », ce samedi 30 janvier 2016, à Tananarive, au domicile du Président de l’association, Jean-Daniel Chaoui.

Après la réunion du Conseil d’Administration dans la matinée, Jean-Daniel Chaoui a ouvert cette cérémonie de présentation des vœux 2016 de l’association par un discours de bienvenue en présence du Consul général de France, Etienne Léandre. Le Consul général s’est ensuite adressé à l’assistance qui, il faut le noter, était nombreuse, puisque plus de 150 personnes s’étaient rassemblées dans le jardin de la résidence du Président.

Après les discours vinrent le pot de l’amitié, puis les grillades et le pique-nique, favorisés par un ensoleillement agréable. La journée s’est clôturée par le partage de la traditionnelle « galette des rois ».

Midi Madagascar était présent. Notre reporter a interrogé le Président Jean-Daniel Chaoui en cette occasion.

Midi-Madagascar : En quelques mots, pourriez-vous nous présenter les objectifs de votre association et son organisation ?

Jean-Daniel Chaoui (JDC) : « Français du Monde Madagascar » est une association d’utilité publique qui apporte une aide en conseils, orientations, informations, instructions sur toutes les situations et les démarches administratives auprès des personnes qui nous sollicitent. Ces démarches administratives concernent principalement la nationalité, l’Etat civil, les transcriptions, les mariages, la santé, la scolarité, la sécurité, les visas… Les sujets sont multiples. Une équipe de quatre personnes reçoit le public du lundi au vendredi, de 9h à 12h dans les bureaux de l’association (tél. 22 597 96). Je tiens personnellement une permanence deux fois par semaine, le lundi matin et le jeudi matin. Nous organisons aussi quelques activités conviviales dans l’année, activités ouvertes à nos membres, comme celle d’aujourd’hui.

Midi-Madagascar : Il y a beaucoup de monde aujourd’hui pour cette cérémonie des vœux ! Vous avez donc une fréquentation significative de vos bureaux à Ampandrianomby ?

JDC : C’est exact, nous recevons régulièrement entre 120 et 150 visites par mois, ce qui occasionne un travail administratif important en relation avec le Consulat général de France à Tananarive et nos parlementaires à Paris. La notoriété de nos services est due à un haut niveau d’expertise progressivement acquis par l’association.

Midi Madagascar : Quels sont les moyens de financements de vos activités ?

JDC : Nous fonctionnons uniquement en autofinancement avec la cotisation des membres. Chaque personne qui nous sollicite devient membre de notre association. Nous recevons quelques dons de sympathisants qui souhaitent encourager notre action citoyenne. Mais nous ne bénéficions d’aucune subvention publique.

Midi-Madagascar : Vos satisfactions et vos difficultés ?

JDC : Comme satisfaction première, je citerai le développement progressif et constant de la fréquentation de nos bureaux à Ampandrianomby. Cela montre que notre action répond à un besoin et que le public nous fait confiance. La bonne relation de travail que nous entretenons avec l’équipe actuelle du Consulat général de France est aussi une satisfaction. En ce qui concerne les difficultés, je noterai le maintien d’un réseau national. Madagascar est grand, notre communauté est pour 50% en provinces, je m’efforce d’animer un réseau national. C’est un travail difficile, beaucoup d’énergie et des moyens importants à mobiliser.

Midi Madagascar : Vos souhaits pour l’année 2016 ?

JDC : Que les relations entre Madagascar et la France soient les meilleures possibles pour le plus grand bénéfice de nos deux peuples et de la communauté française résidente dans la Grande Ile. Et que Madagascar réussisse un grand sommet de la Francophonie.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article