L’Homme a détruit les forêts de Madagascar il y a mille ans

Publié le par Alain GYRE

L’Homme a détruit les forêts de Madagascar il y a mille ans

LINFO.RE – créé le 27.02.2016 - La rédaction

L’Homme a détruit les forêts de Madagascar il y a mille ans

Des chercheurs rapportent que les migrants brûlaient des forêts à Madagascar il y a déjà mille ans et cela a provoqué la disparition de grandes étendues de forêts.

Il ne fait aucun doute que les activités humaines ont un impact dramatique sur l’environnement de la planète, en particulier au cours des derniers siècles avec la montée de l’industrie moderne, du transport et des infrastructures. Mais selon une étude signée par Laurie Godfrey, professeur d’anthropologie et des collègues de l’Université d’Antananarivo et publiée récemment États-Unis par la Quaternary Science Review les humains ont transformé le paysage de Madagascar, avec des effets durables, bien avant l’ère industrielle.

Les scientifiques ont constaté qu’une destruction généralisée et permanente des forêts à Madagascar, qui a eu lieu il y a 1000 ans, n’était pas due au changement climatique ou une catastrophe naturelle, mais à des humains qui mettaient le feu aux forêts pour le pâturage du bétail.

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir déterminé la composition de deux stalagmites d’une grotte au nord-ouest de Madagascar. Les stalagmites se forment à partir de l’eau qui coule à la dans le sol et dans les cavernes. Ils peuvent être conservés pendant des milliers d’années et leur composition fonctionne comme un enregistrement historique de l’environnement au-dessus du sol.

Dans leur analyse, l’équipe a constaté qu’il y a environ mille ans, à l’époque des migrations à Madagascar, la composition de carbonate de calcium de deux stalagmites a changé de façon brutale. Normalement, ces compositions doivent se baser sur des isotopes de carbone typiques aux arbres et aux arbustes, mais les chercheurs ont trouvé des isotopes qui ressemblaient plus à des prairies.

http://www.linfo.re/

Publié dans Environnement

Commenter cet article