La RN4 et la RN6 sont impraticables

Publié le par Alain GYRE

La RN4 et la RN6 sont impraticables

02.02.2016

La RN4 et la RN6 sont impraticables

Les routes s’effondrent à cause des pluies torrentielles dans la partie Nord du pays. L’enclavement menace la région Diana et Sava.

Le passage sur les routes nationales quatre (RN4) et six (RN6) deviennent un calvaire pour ceux qui voyagent sur ces axes. Deux axes importants ont été anéantis depuis la fin de semaine dernière, dont à Siranana, entre Ambanja et Ambilobe sur la RN6 ainsi qu’à Kalamilotra, entre Maevatanana et Ambon­dromamy, sur la RN4. Les pluies torrentielles qui ont duré des jours et la circulation des poids lourds ont provoqué l’affaissement de ces portions de route, d’après les habitants.

La première à céder est celle de Mangotroka Ambanja. Dimanche à 2 heures, une voiture de passage sur cette portion de route a brusquement basculé dans l’eau, lorsque la buse en dessous s’est effondrée. Depuis, un creux de 15 mètres s’est créé entrainant la séparation totale de la région de Diana et Sava d’avec toutes les autres régions.

Une petite passerelle assure le transbordement des passagers, mais la mise en place d’une déviation est impossible car les deux côtés de la route sont inondés. Ceci a entrainé une hausse des frais de déplacement de 5 000 ariary. La population de Diana et Sava craignent essentiellement le délestage, la hausse du prix des produits de première nécessité ainsi que le non ravitaillement en carburants des stations services. « Les camions citernes qui transportent les carburants sont bloqués du côté d’Ambanja. Il faudra attendre la mise en place d’un pont Bailey sur ce creux, pour que le ravitaillement en carburants soit assuré », décrit Thierry Tahirinja­nahary, un habitant d’Ambilobe.

À craindre

Dimanche vers la fin de l’après-midi, l’éboulement des deux côtés d’une portion de route à Kalamilotra Maevatanana a entrainé également la coupure partielle de la RN4. « La démolition de cette route a commencé, samedi. La buse sous ce passage n’a plus supporté la force d’engouffrement de l’eau de pluie qui n’a cessé de tomber depuis des jours. On a créé une déviation juste à côté pour les voitures de plus de 3 tonnes. Par contre, les voitures légères peuvent encore circuler au milieu de cette partie de route », explique le commandant de la brigade de la gendarmerie de Maevatanana.

D’autres points sont à craindre également, sur la RN6, entre autres, Anivorano Ambilobe. « La route entre Ambilobe et Antsiranana est déjà impraticable depuis un certain temps. La forte pluie a pourtant créé un point noir à Anivorano, créant un trou et immobilisant même les camions. Auparavant, on pouvait traverser Ambilobe-Antsiranana en 2 heures. Actuellement, il nous faut 5 heures pour les franchir », se plaint Claude Rabeariniray, directeur régional de l’Éducation Nationale, à Antsiranana. Non loin de Siranana, une partie de route commence à s’affaisser.

Un pont Bailey sera mis en place à Siranana, très prochainement, selon les autorités de la région de Diana et les techniciens au sein du ministère de Travaux publics qui sont descendus sur place, hier matin. Ces travaux vont durer au minimum 15 jours.

Miangaly Ralitera et Raheriniaina

http://www.lexpressmada.com/

Photos de: Rolland Sylvain

http://blog.myasa-mada.com/

La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables

Photos de: Marvine RoustEr

http://blog.myasa-mada.com/

La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables
La RN4 et la RN6 sont impraticables

Publié dans Météo - Madagascar

Commenter cet article