Le romancier Johary Ravaloson humanise la figure du voleur de zébus

Publié le par Alain GYRE

Le romancier Johary Ravaloson humanise la figure du voleur de zébus

Par RFI Publié le 07-02-2016

Le romancier Johary Ravaloson humanise la figure du voleur de zébus

Le romancien malgache Johary Ravaloson.

RFI/Tirthankar Chanda

Pour son troisième roman, l’écrivain malgache Johary Ravaloson se replonge dans un monde qu’il connaît bien et qui a déjà fait son succès. Vol à vif (éditions Dodo Vole) revient sur l’itinéraire de Tibaar, un voleur de zébus déjà présent dans La porte du Sud, une nouvelle qui avait valu à l’auteur le grand prix de l’océan Indien en 1999.

Dans son troisième roman Vol à vif, le Malgache Johary Ravaloson revient sur le parcours de Tibaar. Le jeune dahalo, ces voleurs de zébus du sud de Madagascar, était l'un des personnages de La porte du Sud, une nouvelle sur un vol de zébus qui tourne mal, récompensée en 1999 par le grand prix de l’océan Indien.

« J’ai eu un prix grâce à cette nouvelle. C’était une résidence dans la région où se déroule l’histoire. Du coup je suis retombé dedans, j’avais envie d’amplifier cette histoire, d’aller un peu plus en profondeur puisque j’ai eu l’occasion de rencontrer ces gens, retrace Johary Ravaloson. C’est un peuple particulier de Madagascar, c’est ce qu’on appelle les Baras, cela veut dire " libre " en malgache et c’est de cette liberté dont j’ai envie de parler dans Vol à vif. »

Et pour une fois, le récit adopte le point de vue du dahalo, ces bandits qui font régulièrement la Une des journaux malgaches. « On en fait des bêtes méchantes et féroces dans la presse, mais ce sont aussi des hommes comme n’importe qui, réhabilite le romancier. Et je tenais à faire voir qui est ce Tibaar, à raconter comment il en est arrivé-là. »

Le livre est donc une plongée dans le monde des trafics, des intrigues, de la corruption et de la violence, mais également de la spiritualité, des rites ancestraux et animistes qui font toute l'âme de Madagascar.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Culture, Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article