Météo dans le nord – Les intempéries s’intensifient

Publié le par Alain GYRE

Météo dans le nord – Les intempéries s’intensifient

Météo dans le nord – Les intempéries s’intensifient

Il y a a` peine une dizaine de jours, la population a de´ja` ve´cu mille tourments a` cause des inondations.

01.02.2016

Une zone de convergence intertropicale continue de frapper le Nord du pays, apportant de fortes pluies. De nouvelles inondations ne sont pas encore signalées.

Les météorologistes prévoient une intensification des intempéries dans le Nord-Ouest, en ce début de semaine. Un risque de fortes pluies atteignant 100 mm en 24 heures est prévu depuis hier et aujourd’hui dans cette partie de l’île selon leur rapport, samedi dernier.

« La Zone de convergence intertropicale (ZCIT) résiste dans le Nord. On remarque même le prolongement de l’intempérie jusqu’au 3 février », explique Rivo Randria­narisoa, chef d’équipe des prévisionnistes.

La vigilance fortes pluies dans cette partie de Mada­gascar est, de ce fait, maintenue. Selon l’annonce du service de la météorologie, les régions de Diana, Sofia, et le Nord de Sava sont les plus touchées, avec une

alerte de danger imminent et « sont priées d’appliquer les prescriptions corres­pondant à la vigilance rouge », d’après les techniciens de la météo. Les régions de Betsiboka, Alaotra, Analanjirofo et Atsinanana reçoivent, quand à elles, des avis de menace.

Le Bureau national de Gestions des risques et des catastrophes (BNGRC) n’a pas encore rapporté de dégâts provoqués par ces dernières intempéries, jusqu’à hier. Le nombre des victimes reste inchangé depuis la semaine passée, selon le bilan du BNGRC du 31 janvier. C’est-à-dire, six décès, 32 blessés et 31 208 sinistrés, dans la région de Sofia, Boeny, Alaotra Mangoro, Betsiboka, lors du passage de la ZCIT dans ces régions, entre le 18 et 20 janvier.

Danger imminent

Aucune inondation n’a été annocée, jusqu’à hier soir. « Les rivières montent, mais n’ont pas encore envahi les villages », rapportent quelques habitants de la région de Diana et Sofia.

L’on pense, pourtant, que la situation pourrait de nouveau devenir catastrophique pour les zones touchées par la dernière ZCIT. Surtout que les opérations effectuées par les entités concernées, comme le BNGRC, sont limitées aux aides aux victimes des récentes fortes pluies et non à des activités qui pourraient restreindre les dommages de l’intempérie.

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Météo - Madagascar

Commenter cet article