Antananarivo : Les douze collines sacrées de l’Imerina

Publié le par Alain GYRE

Antananarivo : Les douze collines sacrées de l’Imerina

LINFO.RE – créé le 29.03.2016 - La rédaction

Antananarivo : Les douze collines sacrées de l’Imerina

Depuis la nuit des temps, l’histoire de l’Imerina (Antananarivo) a toujours été associée au douze collines sacrées. Le Roi Andrianampoinimerina, afin de sceller l’unification de l’Imerina, avait épousé douze femmes issues de villages rivaux. Ces femmes, il les avait placées à la tête de douze collines qui sont : Analamanga, Ambohimanga, Ilafy, Ambohidratrimo, Antahadinta, Alasora, Ambohimalaza, Ampandrana, Antongona, Ambohimanambola, Ambohitrabiby et Kaloy. Actuellement, ces sites historiques attirent des touristes venant du monde entier.

Analamanga, connu pour son célèbre Rova de Manjakamiadana

S’élevant à plus de 1430 mètres d’attitude, Analamanga est le plus haut sommet de la ville d’Antananarivo. Sur ses hauteurs a été érigé le fameux Rova Manjakamiadana, ou le Palais de la Reine, classé patrimoine mondial depuis les années 2001. C’est dans ce légendaire palais et dans ses dépendances qu’ont résidé les grands noms de la Royauté malgache. Cette cité royale et sacrée, en plus d’abriter le palais de la Reine, renferme également quelques tombeaux royaux.

Ambohimanga et ses septs portails

Contrairement à Manjakamiadana, le Rova d’Ambohimanga est entouré par une grande faussée, accessible grâce à sept portails. Ambohimanga est considéré comme étant le berceau de l’unification du royaume Merina. En effet, c’est dans le Rova d’Ambohimanga que le Roi Andrianampoinimerina avait passé les premières années de son règne. A part le Case Royale, le site classé sous la protection de l’UNESCO en 2001 renferme de nombreuses places royales.

Ambohitrankanga ou Ilafy

C’est Ambohitrakanga ou colline des pintades qu’a été inhumé en secret le Roi Radama II après son avoir été tué dans la nuit du 11 mai 1863. Ilafy, l’une des douze collines de l’Imerina est aussi célèbre pour avoir hébergé la première manufacture malgache. Il s’agit d’une usine de fabrication de fusils de chasse construite sous la tutelle de Jean Laborde.

La colline d’Ambohidratrimo

Accessible depuis la route nationale numéro quatre (RN4), la colline d’Ambohidratrimo est à 15km de la Capitale. Sur son sommet se trouvent les anciens vestiges d’une case royale. Cette colline sacrée est surtout connue pour son alignement de 3 tombes royales coiffées d’un tranomafana.

La colline sacrée d’Antahadinta

La colline sacrée d’Antahadinta se trouve dans le Sud-Ouest d’Antananrivo. Bien qu’ayant été habitée depuis longtemps, cette colline a été aménagée au temps d’Andriamangaritra au 18ème siècle. On y aperçoit une case royale en madriers. Plusieurs tombes royales surmontées d’un tranomafana y peuvent également y être visitées.

La colline d’Alasora

Se trouvant au Sud-Est d’Analamanaga, c’est à Alasora que sont issus Rafohy (la petite) et Rangita (la crépue). Elles sont considérées comme étant les principaux berceaux de la Royauté Merina. La femme du Roi Andrianampoinimerina qui y avait été placée, s’appelait Ramanantenasoa. Sa tombe se trouve encore à Alasora. Cette colline sacrée a été connue pour les sacrifices qu’on pratique même aujourd’hui.

La colline d’Ambohimalaza

La colline sacrée d’Ambohimalaza est célèbre pour deux choses. La première, instaurée par Ralambo se déroulait chaque année. Il s’agit du fandroana ou bain royal. C’est également sur ce site qu’avait eu lieu le premier sacrifice bovin de la royauté merina. C’est dans la colline d’Ambohimalaza qu’a été construite les premiers tranomasina ou tranomafana. Ces tranomasina ont été érigés sous les ordres d’Andrianatompokoindrindra, prince d’Ambohimalaza.

La colline d’Ampandrana

La colline d’Ampandrana est assez particulière. A la différence des autres collines, qui avait été soit des lieux d’habitation de la noblesse, soit les endroits où ont été ensevelis les souverains merina, Ampandrana renferme les tombeaux des premiers roi Hova. Dans la société merina, les Hova n’ont pas de sang royal. Ils appartiennent à une classe moyenne, comprise entre celles des nobles et celle de l’esclave.

La colline d’Antongona

La colline d’Antongona se trouve sur la route de Tsiroanomandidy. Habitée depuis les temps les plus reculés, Antongona abrite sur un promontoire rocheux un palais ou Rova fortifié. C’était à partir de ce site qu’était autrefois donnée l’alerte lorsque l’Imerina était attaqué.

La colline sacrée d’Ambohimanambola

Comme son nom l’indique, Ambohimanambola ou la colline des trésors est la colline où Andrianampoinimerina avait décidé de nicher son fétiche Kelimalaza. Très adoré par le souverain, cet objet en forme de V cousu sur un support en soie de couleur rouge, a été contenu dans un coffret qui renfermait d’innombrables bijoux et autres trésors.

La colline d’Ambohitrabiby

Ambohitrabiby a été le lieu qu’a choisi le roi Ralambo pour s’établir. En effet, c’est dans ces localités qu’il a régné à partir de 1600. A noter que ce souverain est celui qui a introduit la consommation de viande de zébu dans la royauté. Il est également celui qui a instauré le fandroana ou bain royal.

La colline de Kaloy

Selon les historiens, cette colline a vu naître deux grands noms de la royauté malgache. Ralambo y est né en 1575. Puis en 1787, c’est le Roi Andrianampoinimerina y a vu le jour. La colline de Kaloy ressemble fortement à celle d’Ambohimanga.

http://www.linfo.re/

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article