Artisanat : Des groupes d’artisans promeuvent le « Vita Malagasy »

Publié le par Alain GYRE

Artisanat : Des groupes d’artisans promeuvent le « Vita Malagasy »

Rédaction Midi Madagasikara 9 mars 2016

Artisanat : Des groupes d’artisans promeuvent le « Vita Malagasy »

Lalaina Rakotondranaivo, vice-présidente de l’association « Tsy Misara-Mianakavy » présentant les créations des artisans membres. (Photo : Yvon Ram)

Ils visent le marché local tout en prônant les valeurs à travers notre culture.

Des artisans issus de différentes filières et répartis dans toutes les régions de l’île se sont tout récemment regroupés, à leur propre initiative, dans le dessein de former une association dénommée « Tsy Misara-Mianakavy ». « Notre principal objectif est de promouvoir le « Vita Malagasy » à travers nos produits artisanaux faits-mains ainsi que notre culture tout en respectant nos valeurs », a expliqué Rakotondranaivo Lalaina, la vice-présidente de cette association.

Habits « malagasy ». Pour ce faire, « nous ne ménagerons pas nos efforts pour attirer l’attention de nos compatriotes malgaches à consommer les produits « Vita Malagasy », car c’est l’un des moyens contribuant au développement socio-économique de Madagascar. Nous visons ainsi le marché local tout en prônant avant tout la culture et les valeurs malgaches avant de commercialiser nos produits artisanaux », a-t-elle évoqué. Notons que les artisans membres de cette association « Tsy Misara-Mianakavy » sont des artisans créateurs et non pas des collecteurs. Certains confectionnent entre autres des habillements pour hommes, femmes et enfants avec du lamba « soga » qui constitue une matière première faisant la renommée de Madagascar. « Nous lançons ainsi des « Malabary » et des « lamba » qui sont des habits malgaches », a-t-elle enchaîné.

Valeurs. Il y a également les tisserands de sisal et de vétiver ainsi que les artisans fabriquant des produits recyclés à base de papiers journaux, entre autres. Il y a également des artisans qui créent des bijoux en cornes ainsi que des meubles en palissandre. « Le crochet, la marqueterie et les sandales en cuir sont également les arts malgaches produits par nos membres », a soulevé Rakotondranaivo Lalaina. Par ailleurs, « nous voulons à tout prix faire adhérer nos compatriotes aux valeurs inculquées par nos ancêtres pour ne citer que le respect du « Fihavanana », la valeur foncière et l’éducation civique au sein de notre société. En effet, nous perdons en ce moment toutes ces valeurs », a-t-elle conclu.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Artisanat

Commenter cet article