Développement rural : Vers l’amélioration des conditions de vie en brousse

Publié le par Alain GYRE

Développement rural : Vers l’amélioration des conditions de vie en brousse

Rédaction Midi Madagasikara 3 mars 2016

Développement rural : Vers l’amélioration des conditions de vie en brousse

Le député de Madagascar élu à Arivonimamo coupant le ruban lors de l’inauguration de l’EPP à Antanety.

Patmad ou l’association de partenariat technique à Madagascar œuvre dans le développement rural par le biais d’appui technique aux producteurs. Elle dispose d’un atelier à Ambatomirahavavy pour la création des outils qui amélioreront le quotidien de la population rurale.

Organisme novateur pour les campagnes

Telle est la vision de Patmad dans ses actions de développement du monde rural. Ce slogan se traduit par le développement et la diffusion des produits, des techniques et des techniques appropriées au monde rural. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie de cette population, souvent délaissée par l’innovation de tous genres. Pour mener à bien cette vision, Patmad travaille dans plusieurs domaines comme l’exploitation de l’énergie renouvelable, la mise au point de la technique appropriée au monde rural, l’agro-transformation comme le séchage de fruits, l’agro-écologie, la construction bioclimatique, l’eau et l’assainissement ou encore la valorisation de déchets ménagers. Pour le projet d’eau et d’assainissement par exemple, en 2015, Patmad en partenariat avec l’ambassade de Suisse a installé 24 pompes à eau manuelles dans le village de Masikampy à Anosimena. Selon l’explication de la présidente de l’association « nous mettons au point des outils utiles au monde rural, des outils économiques à un prix abordable pour tous ».

Formations des jeunes défavorisés

Autre projet de l’association : la formation des jeunes du centre social d’Anosizato. La formation dure trois ans où les apprentis se forment pour être soudeur, menuisier ou encore électromécanicien. Pour la deuxième vague de formation, Patmad prendra en charge huit jeunes du centre et l’apprentissage se tiendra à l’atelier Tsiky à Ambatomirahavavy. Selon la présidente de Patmad, malheureusement, certains jeunes ne sont pas motivés pour suivre une formation de trois ans. Beaucoup d’entre eux abandonnent parce qu’ils veulent tout de suite travailler pour gagner de l’argent ». Après la formation, ces jeunes peuvent travailler dans les ateliers partenaires de l’association ou créer leurs propres business.

Une Epp moderne à Antanety

Patmad se lance aussi dans le projet de réhabilitation et de construction d’écoles. Le « Fokontany » d’Antanety, dans la commune d’Ambatomirahavavy – district d’Arivonimamo a bénéficié de ce projet dont le principal objectif est l’amélioration des conditions de l’enseignement et l’apprentissage des élèves et des enseignants. Pour cela, Patmad a construit deux nouvelles salles de classe, une salle thématique c’est-à-dire une bibliothèque où les élèves peuvent faire d’autres activités et animations, un bureau administratif, un bloc sanitaire avec six latrines, deux pissoirs et sept lave-mains. L’association, en partenariat avec la Fondation Ceas où Centre écologique Albert Schweitzer – Suisse a également réhabilité les cinq salles de classe existantes et le local pour la cantine. Grâce à ce projet, les quelque 300 élèves accueillis dans cette école vont poursuivre en toute tranquillité leur éducation. Effectivement, une clôture a été aussi érigée autour de l’EPP d’Antanety. L’association a doté l’école de tous les équipements et mobiliers ainsi que les ustensiles pour la cantine de l’école.

L’énergie solaire à l’école

L’établissement et le village bénéficient de l’électrification par le biais d’un kiosque solaire. Patmad et l’association Henri a offert un système autonome et économique d’électrification dans l’enceinte de l’école. Ce kiosque solaire pourra vendre des services comme la location de lampes, projection vidéo ou encore recharge de batterie et autres. La présidente de Patmad Bako Andrianirinah a souligné : « Nous avons lancé un appel à manifestation d’intérêt pour gérer ce kiosque. Puis, offrons de l’accompagnement à la gérante. L’argent reçu des activités du kiosque sera versé à l’école dont le but est d’alléger la somme payée par les parents pour l’éducation de ses enfants ». L’association prône le développement de l’école à travers l’énergie solaire. L’inauguration du nouvel établissement a eu lieu vendredi dernier en présence du Consul de Suisse à Madagascar, du Caes, du directeur régional de l’Éducation nationale, du chef de district d’Arivonimano, du maire d’Ambatomirahavavy et du député de Madagascar élue dans ce district.

Dossier réalisé par Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article