Diaspora malgache en France : « Harendrina 2016 » dans l’orbite !

Publié le par Alain GYRE

Diaspora malgache en France : « Harendrina 2016 » dans l’orbite !

jeudi 10 mars

Diaspora malgache en France : « Harendrina 2016 » dans l’orbite !

« Harendrina » est une occasion de faire connaître aux enfants les valeurs culturelles identitaires malgaches. Sur notre photo, une image des gens de Mananjary revisitant le « Tambatra » lors de Harendrina 2015 (photo RFD)

« Promouvoir la Grande Ile à travers sa culture et son environnement » est le principal axiome de l’association des jeunes malgaches en France, Réseau Fivoarana Développement (RFD) cette année dans la célébration de l’Indépendance de Madagascar. Dénommé « Harendrina », il s’agit de la 7 ème édition de cet évènement culturel, artistique et historique qui fédère tous les ans, la diaspora malgache de France autour du « 26 Juin ».

L’équipe de Bearisoa Rakotoaniaina (président du RFD) vient de boucler, lors de la réunion du bureau le week-end passé, les préparatifs et annonce les couleurs. « Harendrina 2016 » qui se tiendra au parc Clichy – Batignolles – Martin Luther King, Paris (17 ème arrondissement) les 24 et 25 juin 2016, entend viser l’objectif ci-dessus par différents aspects ; à savoir le rayonnement à travers la biodiversité de Madagascar, l’historique du « tsenan’Anjoma » (marché du Zoma) avec une transposition à Paris sous un parasol blanc, l’ambiance musical au rythme du fameux « salegy » avec une présentation du groupe Jaojoby. Du rythme électrique en vue !

A part la retraite aux flambeaux, les joutes oratoires et les jeux pour enfants en pareille fête, il aura cette fois-ci une circulation en vélo des membres RFD, à travers les grandes rues de la capitale française avec des mascottes (déguisées en lémuriens) et des flyers. Question de vulgariser les espèces de lémuriens endémiques de Madagascar. Dans ce plaidoyer en faveur de la biodiversité du pays, l’association est en partenaire avec le parc zoologique et botanique de Tsimbazaza, le zoo de Vincennes (France) ainsi que le ministère français de l’écologie, du développement durable et de l’Energie.

L’aspect culturel et historique de « Harendrina 2016 » se réfère au lieu de l’évènement : au parc Clichy-Batignolles rajouté depuis décembre 2008 par Martin Luther King, marquant l’anniversaire de l’assassinat de ce militant pour les droits de l’homme et de la Paix. Car la Grande Ile vise la paix et le respect des droits de l’homme surtout après des années de crise. L’évènement sera en plus un espace pour remettre la place de Madagascar, dans le concert des nations en cette période de mondialisation. Une exposition journalistique des photos sur « Madagascar, hier et aujourd’hui » est dans ce sens en vue.

Les relations entre Madagascar et France seront sûrement évoquées, ne serait-ce qu’à travers les partenariats entre les parcs, mais aussi et surtout le vécu quotidien des Malagasy en France. D’ailleurs, à part les membres de la diaspora, une partie des « vazaha » à majorité Français participent au « Harendrina ». Le sommet de la Francophonie programmé dans la capitale malgache y est aussi pour quelque chose, bien que l’Etat (l’Ambassade de Madagascar en France) ait toujours boudé cette manifestation !

http://www.madagascar-tribune.com/

Commenter cet article