L’eau, l’hygiène et l’assainissement : Le grand défi de la Grande Ile

Publié le par Alain GYRE

L’eau, l’hygiène et l’assainissement : Le grand défi de la Grande Ile

Rédaction Midi Madagasikara 10 mars 2016

L’eau, l’hygiène et l’assainissement : Le grand défi de la Grande Ile

L’eau, source de tracas pour un grand nombre de ménages à Madagascar.

Les questions relatives à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement à Madagascar nécessitent une mobilisation générale et une volonté politique encore plus affirmée que par le passé, estiment les acteurs dans le domaine du WASH (Water, Sanitation and Hygiene). Le programme « Accelerating Water and Sanitation for All » (ASWA), mis en œuvre dans 9 pays dont Madagascar, procède, ce jour, à sa deuxième revue annuelle pour en mesurer l’avancement.

Le programme « Accelerating Water and Sanitation for All » est mis en œuvre dans 9 pays d’Afrique et d’Asie : Madagascar, le Népal, le Pakistan, le Bangladesh, le Myanmar, le Cambodge, le Yémen, le Niger et le Soudan du Sud pour que leurs populations, encore à la traîne par rapport à d’autres, puissent avoir accès à l’eau potable et à l’assainissement, et adoptent des pratiques favorables à l’hygiène. Ces pays ont été choisis sur la base d’un ensemble de critères convenus par l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance) et DFID (agence de développement du Royaume-Uni) en concertation avec les gouvernements de ces pays.

A travers des actions menées dans les pays de mise en œuvre du programme, celui-ci s’est fixé comme objectif principal l’augmentation du nombre de personnes accédant à l’eau potable et à l’assainissement. A l’heure où des millions de personnes continuent encore de parcourir des kilomètres pour trouver de l’eau, où les femmes et les enfants consacrent des heures à la corvée d’eau, la mise en œuvre de ce type de programme représente de grands pas en avant afin de faire évoluer la situation dans la bonne direction.

WASH : Appui britannique.

En 2012, à la réunion de haut niveau relative à l’initiative « Sanitation and Water for All » (SWA), les gouvernements des Pays-Bas et du Royaume-Uni se sont engagés à augmenter de 30 à 60 millions le nombre de personnes ayant un nouvel accès à l’Eau, à l’Assainissement et à l’Hygiène avant 2015. Dans le cadre de cet engagement, DFID fournit globalement £ 35.5 millions pour étendre le programme de l’UNICEF et accélérer l’accès à l’assainissement, à l’eau et à l’hygiène pour tous dans des pays en retard pour l’atteinte des objectifs WASH. Il est estimé que l’appui britannique permettra à au moins 5 millions de personnes vulnérables de gagner un accès aux services d’eau et d’assainissement et un progrès plus rapide vers l’OMD relatif à l’eau pour 9 pays à bas revenus d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud.

Le challenge.

Les taux d’accès à l’eau et à l’assainissement en milieu rural à Madagascar sont respectivement de 34% et 15%, faisant de Madagascar le 4è pays au monde avec les plus mauvais indicateurs. Les OMD n’ont pas été atteints et la cible n°6 des Objectifs du Développement Durable relative à l’eau et à l’assainissement est encore plus ambitieuse. Le retard de Madagascar est notamment dû à un manque d’investissement accordé à ce secteur. Seulement 1 USD par habitant par an est investi sur l’eau et l’assainissement, alors que les besoins sont estimés à 5 USD.

Pourtant Madagascar a pu bénéficier d’une aide financière considérable de la part de DFID, agence de développement du Royaume Uni et du gouvernement du Royaume-Uni grâce au programme ASWA mis en œuvre par UNICEF et le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène. Cette aide financière de 6 millions USD a ainsi permis de fournir un accès à l’eau et à l’assainissement à respectivement 278 000 et 1 350 000 personnes. Ces excellents résultats obtenus par le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène et UNICEF classent Madagascar comme le pays le plus performant parmi les 9 pays bénéficiaires du programme DFID. Fort de cette réussite, DFID a décidé en fin d’année 2015 d’accorder une aide financière additionnelle de 2 650 000 USD à Madagascar. Ces performances exceptionnelles contribuent à attirer l’attention de la communauté internationale sur la capacité de Madagascar à faire progresser le secteur WASH, notamment grâce à ses structures ministérielles et déconcentrées.

L’ASWA à Madagascar.

Les objectifs sont d’évaluer la performance du programme et les réalisations obtenues, identifier les défis et un plan de mise en œuvre correctif ; de partager des bonnes pratiques sur les thématiques incluant le genre, le marketing d’assainissement, la durabilité, les suivis de résultats, l’évaluation et la création d’un environnement favorable au développement du secteur WASH. Il s’agira également de partager l’expérience réussie de Madagascar dans la mise en œuvre du programme d’amélioration de l’assainissement.

L’accueil par Madagascar de cette revue annuelle permettra de mettre en lumière les performances de Madagascar mais aussi ses besoins. Cette initiative est en cohérence avec la dynamique de recherche d’appui international formalisée par la prochaine Conférence des Bailleurs et Investisseurs à Paris.

La revue ASWA sera immédiatement suivie par l’atelier de travail à Addis-Abeba durant lequel Madame la Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène aura l’opportunité d’exposer la situation et les perspectives de Madagascar. Cet évènement de haut niveau permettra aux ministres en charge de l’eau et de l’assainissement de nombreux pays de s’accorder sur l’atteinte des Objectifs du Développement Durable, les moyens à mobiliser et le mécanisme de suivi à établir.

5 objectifs pour ASWA

5 millions de personnes vivant dans des communautés libres de la Défécation à l’Air Libre (ODF), 1.5 millions ayant accès à des installations d’assainissement de base durables;

9 millions de personnes ayant un accès durable à l’eau;

10 millions de personnes bénéficiant de programmes d’éducation à l’hygiène dont 4.5 millions de personnes qui adoptent le Lavage des Mains avec de l’Eau et du Savon (HWWS);

400 000 écoliers bénéficiant d’installations en Eau et Assainissement améliorées dans les écoles;

Un secteur Eau, Assainissement et Hygiène renforcé par l’élimination de freins institutionnels et le renforcement de capacités des institutions leaders.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Santé, Eau

Commenter cet article