Le « Zoma » se réinstalle à Andohalo

Publié le par Alain GYRE

Le « Zoma » se réinstalle à Andohalo

Le « Zoma » se réinstalle à Andohalo

Zoma

24.03.2016

Le « Zoma de la francophonie » est lancé. Il met en avant le savoir-faire malgache, à travers son art et la beauté de ses produits nationaux.

Un retour aux sources, à cette douce époque où le fameux « marché du Zoma », avec ses parasols d’un blanc éclatant, égayait la ville d’Antananarivo. Le « Zoma de la francophonie » a incité le public à redécouvrir ce marché depuis hier. Le tout promeut les valeurs culturelles malgaches en concert avec la francophonie, puisque l’événement entre dans le cadre de la célébration de la journée de la francophonie, le 20 mars.

Hier après-midi, la secrétaire générale de la Francophonie Michaelle Jean, de passage dans la Grande île, a honoré de sa présence le « Zoma de la francophonie» qui continue tout au long de cette journée. Diverses manifestations culturelles et artistiques ornent cet événement. C’est d’ailleurs dans une ambiance festive que la cérémonie d’ouverture s’est tenue au jardin d’Andohalo, entre autres l’exposition de photos sur le thème « Les déclinaisons populaires de la langue française à travers les écriteaux, affiches et enseignes».

L’évènement met en avant, par ailleurs, des spectacles contemporains de danses de Madagascar avec Bakomanga, une prestation d’artistes plasticiens avec l’Is’art Galerie, un espace littéraire avec Michelle Rakotoson et de la gastronomie malgache avec le chef Lalaina Lartistika.

Un lieu, une histoire

Le marché du Zoma, qui se tenait essentiellement sur la place d’Analakely en son temps, s’est ainsi vu renaître au jardin d’Andohalo.

« Un lieu historique, honorant l’histoire. La place d’Andohalo est à la fois un vivier artistique et culturel, un patrimoine qu’on se doit de valoriser. Notamment, à travers cet événement », a affirmé le ministre Jean Anicet Andriamosarisoa. Michaelle Jean, pour sa part, salue

l’initiative tout en renforçant ses dires sur l’importance de l’unité et de la fraternité suivant les valeurs de la francophonie, qui relient Madagascar à ses pays membres. Elle souligne « La Grande île occupe une place d’honneur au sein de notre communauté. La preuve en est la tenue de la 16è édition du sommet de la francophonie dans ce pays. On œuvrera ensemble pour que la richesse de la culture et de l’artisanat malgache contribuent fortement à son développement».

« Zoma de la francophonie» s’affirme comme étant une plateforme à ciel ouvert, dédiée à l’art et les métiers correspondants en général. L’artisanat y occupe une grande place, entre autres avec la vannerie et la joaillerie traditionnelle, mais aussi la musique jusqu’à tard dans la soirée, avec Caylah&Men et le groupe Rootsikalo. Les ventes-expositions et les animations artistiques continueront d’égayer le jardin d’Andohalo durant toute cette journée.

Andry Patrick Rakotondrazaka

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Culture, Zoma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article