Ong Zazakely – Enfants de Madagascar : Pour l’épanouissement des enfants adoptés

Publié le par Alain GYRE

Ong Zazakely – Enfants de Madagascar : Pour l’épanouissement des enfants adoptés

Rédaction Midi Madagasikara 8 mars 2016

Ong Zazakely – Enfants de Madagascar : Pour l’épanouissement des enfants adoptés

ZAZAKELYSise dans la commune d’Ambatolampy Tsimahafotsy, l’Ong Zazakely Nid de Cigognes est un centre qui accueille les enfants en grande détresse. Créé en 1997, ce centre dispose actuellement de 17 pavillons pour recevoir les enfants, issus de toutes les régions de la Grande Ile. Selon les explications de la directrice du ‘’ Nid de Cigognes ’’ : « Nous accueillons des enfants orphelins surtout. Pour ceux qui ont un parent vivant, nous enquêtons et quand nous constatons que ni le parent vivant ni la famille ne pourra plus prendre en charge l’enfant, nous le recevons ». L’Ong Zazakely Nid de Cigognes n’est pas qu’un centre d’accueil. Effectivement, les enfants qui y sont élevés, vivent comme dans une vraie famille. « Dans chaque pavillon qui est composé de 14 enfants de tous âges, il y a une mère. Nous faisons tout pour qu’ils ne manquent de rien », selon toujours la directrice.

Des enfants avec des grands rêves. Les enfants accueillis vont à l’école hors du centre, dès l’âge d’être scolarisés. L’Ong Zazakely Nid de Cigognes les encourage à continuer et à poursuivre leurs études après le baccalauréat. L’aîné de l’Ong est aujourd’hui âgé de 23 ans. « Nous n’avons pas de limite d’âge. C’est comme dans une famille, quand un enfant est prêt à voler de ses propres ailes, il peut partir, nous l’encourageons et le soutenons dans ses projets », selon toujours la directrice. Parmi les enfants élevés dans ce centre, une petite fille qui a été retrouvée à Nosy Komba – Nosy-Be, en 2004, par l’Alsacien qui a créé le centre d’accueil. Elle avait trois ans à l’époque. Des recherches sur ses parents et sa famille ont été menées. « Nous avons trouvé son oncle qui nous a conduits chez sa mère. Après une longue discussion, la maman nous a affirmé qu’elle est dans l’incapacité d’élever la petite fille. Elle a alors confié sa fille au centre. Malgré tout cela, nous essayons toujours d’unir la famille. Lors des dernières vacances, nous étions à Nosy-Be. Elle a retrouvé ses frères et sœurs mais malheureusement, pas sa maman parce qu’elle vit très loin de la ville », témoigne la directrice du centre. Âgée de 12 ans, elle est en classe de 5e et rêve de devenir plus tard hôtesse de l’air. Elle souhaite également que ses parents viennent lui rendre visite au centre Zazakely Nid de Cigognes à Ambatolampy Tsimahafotsy.

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Education

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article