Orange Madagascar : Le 3e cable de fibre optique qui ne passe pas

Publié le par Alain GYRE

Orange Madagascar : Le 3e cable de fibre optique qui ne passe pas

Publié par : Houssen Moshinaly Date: 17 mars 2016

Orange Madagascar : Le 3e cable de fibre optique qui ne passe pas

Orange Madagascar est engagé dans un bras de fer avec les autorités de régulation. La fibre de la discorde ? Le troisième cable de fibre optique prévu par Orange pour le pays.

On ne va pas faire la fine bouche en disant qu’il y une bonne amélioration sur la connexion internet à Madagascar, notamment sur le mobile avec la 3G et la prétendue 4G de Telma. Mais Orange Madagascar veut aller plus loin en voulant un 3e cable de fibre optique pour connecter la Grande île. Cela permettrait d’augmenter considérablement les offres de débit et surtout, cela permettrait à Orange Madagascar d’avoir son propre réseau terrestre de fibre optique.

Que nenni ! La réponse de l’ARTEC ((Agence de Régulation des Technologies de Communication) a été claire, mais en ne donnant pas des arguments concrets. L’ARTEC estime qu’Orange peut tout à fait utiliser le réseau terrestre existant pour développer ses offres de connexion internet. Le seul problème est que ce réseau terrestre appartient à Telma qui est l’un des concurrents d’Orange Madagascar. Pour l’entreprise, c’est totalement ridicule de conclure un partenariat avec un concurrent sans oublier que le réseau de Telma n’est pas fiable à 100 %. Pendant une conférence de presse, Orange Madagascar a dévoilé sa stratégie appelée ESSENTIEL 2020 pour le développement de ses services à l’horizon 2020. La stratégie prévoit un investissement de 500 milliards d’ariary (près de 140 millions d’euros).

Mais cette stratégie se base sur l’arrivée d’un 3e cable de fibre optique qui sera exclusivement géré par Orange. Les choses risquent de se corser puisqu’Orange Madagascar a déclaré que si l’ARTEC continue de faire la maligne, l’entreprise va se tourner vers la justice d’internationale qu’on connait comme un modèle d’arbitrage. L’arbitrage est un mécanisme inclut dans de nombreux accords de libre-échange qui permet à une entreprise de poursuivre un pays si des législations nuisent à ses intérêts. L’arbitrage est extrêmement nuisible pour la souveraineté d’un pays, mais le gouvernement avance des arguments absurdes pour empêcher le déploiement d’un 3e cable. C’est une affaire à suivre.

https://actualite.housseniawriting.com/

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article