Peste Un décès à Ambohitrabiby

Publié le par Alain GYRE

Peste Un décès à Ambohitrabiby

Peste Un décès à Ambohitrabiby

L’épidémie de peste fait encore parler d’elle. Une femme de 22 ans a succombé à la peste à Tanambao, Commune rurale d’Ambohitrabiby dans le District d’Antananarivo avaradrano. Dans la nuit du mardi dernier, la victime a été conduite d’urgence au Chd (Centre hospitalier de District) d’Anosiavaratra par sa famille. Quelques heures après son admission, elle n’a pas survécu. Après les analyses effectuées, les médecins ont conclu qu’elle a été victime d’une peste pulmonaire. Des mesures ont été immédiatement prises en commençant par son enterrement, ainsi que la distribution des médicaments à ses proches et aux habitants du Fokontany de Tanambao.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms), Madagascar figure parmi les foyers de peste les plus importants dans le continent africain. La Région d’Analamanga n’est plus épargnée par cette maladie. Par contre, aucune mesure drastique n’a encore été prise malgré le fait que pas moins de 30 personnes ont déjà succombé depuis le début de la saison pesteuse en août 2015, si près de 500 cas sont recensés chaque année dans la Grande Ile. Certes, le ministère de la Santé publique a déjà mis en place la Brigade anti-rat (Bar) qui se charge de traquer les rats et de sensibiliser la population quant à la prévention de cette maladie, mais ses actions passent presque inaperçues. Dans le Fokontany d’Ankasina, la dernière visite des agents de la Bar datait de l’année 2015. Après les fortes pluies, les eaux des canaux débordent et les rats sortent des égouts. Les habitants sont obligés de tuer eux-mêmes les rongeurs, ce qui ne devrait pas être le cas selon le président de ce Fokontany, Jaoson Ranaivoarivony. A noter qu’un décès lié à la peste a été enregistré dans ce Fokontany en 2014.

Nanah Rakoto

http://www.laverite.mg/

Publié dans Santé, Peste

Commenter cet article