Poopy et Kiaka - Célébration avec éclat des 30 ans de scène

Publié le par Alain GYRE

Poopy et Kiaka - Célébration avec éclat des 30 ans de scène

Poopy et Kiaka - Célébration avec éclat des 30 ans de scène

Plus d’un quart de siècle sur scène, cela ne pouvait pas passer inaperçu. Poopy et Kiaka ont respectivement fêté cet anniversaire le week-end dernier.

Poopy a fété ses 30 ans de scène hier au Palais des sports de Mahamasina à travers un émouvant spectacle. Un spectacle qui marque un nouvel épisode dans le monde musical malagasy. Une foule immense l’a attendue pour revoir de nouveau cette étoile étincelante de la musique malagasy. Elle a servi au public ses meilleures compositions de sa riche discographie et les chansons qui ont marqué sa carrière musicale. Poopy a chanté une vingtaine de morceaux parmi lesquels « Namako », « Niova dika », « Ndao handihy », « Omeo fahandrena » et « Fanantenana ». Une occasion unique pour le public d’entendre le duo Njila-Poopy où ils ont interprété le célèbre cantique « Ilazao ny famonjena ». Il s’agit d’un tube qui a marqué la grande célébrité de Poopy avant de voler de ses propres ailes. Entre autres, Njila, Erick Tahiana et Gothlieb ont chanté en duo avec Poopy. Rayonnante d’une robe à une autre, la chanteuse a fait frémir le public par la pureté et la beauté de sa voix. Trente ans après, Poopy reste égale à elle-même.Cependant, quelques ennuis se sont produits dans la matinée lors de l’entrée au Palais des sports, puisque plusieurs fans ont dû rester à l’extérieur faute de place. C’est pour cette raison que les organisateurs à l’instar d’Eto studio et Vision production tiennent à s’excuser auprès des fans.

Poopy et Kiaka - Célébration avec éclat des 30 ans de scène

Kiaka, quant à lui, a également ouvert la célébration de ses trente ans de scène au Pk0 Soarano, vendredi dernier. Ce grand groupe de rock a enchanté ses admirateurs enthousiastes. Habitué à la scène, le groupe a très vite mis le feu à la salle avec des titres accrocheurs tels que « Mozika rock », « Diso fiantefa ». Un geste efficace pour faire disparaître la frustration due à quelques dizaines de minutes de retard. Sur scène, le groupe se veut plus rock, plus démonstratif. Nini, le chanteur a tenu le rythme. Comme s’il pouvait toucher la musique, il a frôlé l’air en l’emprisonnant dans ses mains et en l’envoyant sur un public aguerri. Au grand plaisir de ses fans, Kiaka a fait revivre le public avec ses morceaux les plus connus, en passant par « ô malala », « Losifera », « Ilay mahantra ». Nini et ses musiciens étaient là pour partager un « hard rock » énergétique et léger. Intitulé « Fitiavana Kiaka », ce cabaret n’est que l’ouverture de la célébration. « Le groupe Kiaka organisera plus de cinq spectacles dans la Capitale et ses environs pour cette année, à part un reboisement qui aura lieu le mois de mars prochain », a avancé Nini, le leader de ce groupe.

Écrit par Anatra R. Lundi, 29 Février 2016

http://www.laverite.mg/

Publié dans Culture, Musique malgache

Commenter cet article