Transformation de bambou : 591 microentreprises rurales s’y lancent

Publié le par Alain GYRE

Transformation de bambou : 591 microentreprises rurales s’y lancent

Rédaction Midi Madagasikara 31 mars 2016

Transformation de bambou : 591 microentreprises rurales s’y lancent

Certains fabriquent des meubles en bambou ou confectionnent des produits artisanaux tandis que d’autres produisent du charbon ou construisent des maisons à base de bambou.

Le programme PROSPERER financé par le FIDA (Fonds International de Développement Agricole) travaille en partenariat avec l’INBAR (International Network for Bamboo and Rattan) pour relancer la filière bambou dans ses zones d’intervention. Il s’agit notamment d’Analamanga, d’Itasy, de Bongolava, d’Atsinanana, de Matsiatra Ambony, de Vatovavy Fitovinany, de Boeny et de SOFIA. Ses activités de promotion de la filière portent ainsi sur la mise à niveau de chaque maillon de la chaîne de valeur. A part l’introduction des nouvelles variétés de bambou à Madagascar, 900 pépiniéristes ont été formés dans le cadre de ce partenariat. En outre, 591 micro-entreprises rurales bénéficiant d’une formation technique de transformation se lancent actuellement dans ces activités de transformation de bambou.

Centre de formation. Parmi lesquelles, 381 micro-entreprises rurales fabriquent des meubles en bambou tandis que 177 autres micro-entreprises produisent des mobiliers d’école. Quant aux 224 micro-entreprises rurales formées, elles optent plutôt sur la confection des produits artisanaux à base de bambou. Mais il y a d’autres micro-entreprises rurales au nombre de 107, elles font la construction de maison en bambou. Notons que le programme PROSPERER a mis en place un Centre de Formation et de Production Commune (CFPC) à Tanjombato. C’est un centre équipé de matériels modernes de traitement du bambou et de matériels bois pour la mise au point technique de fabrication de produits en bambou tels que les bancs. Une centaine d’artisans ont déjà suivi des formations au niveau de ce CFPC, a-t-on appris.

Charbon en bambou. Et pour les 91 micro-entreprises rurales restantes, elles choisissent la production de charbon en bambou qui est une nouvelle activité lancée par le programme PROSPERER dans ses zones d’intervention. La technique de transformation du bambou en charbon est diffusée dans plusieurs régions. PROSPERER y promeut en même temps l’utilisation des fours à charbon de bambou qui émet moins de gaz carbonique par rapport au charbon de bois classique. Mais pour mieux pérenniser la filière, ce programme lance également la plantation de bambou avec l’INBAR. Avec la production de 121 000 jeunes plants de bambou, une plantation de bambou sur une superficie de plus de 50 ha a été réalisée. Un reboisement de bambou vient d’être effectué dans le « fokontany » de Beravina Antelomita dans la région de Bongolava pour cette campagne 2016 car les 90% de la population de ce village vivent de l’exploitation de bambou, a-t-on conclu.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Bambou

Commenter cet article