Décès de Henri Rahaingoson

Publié le par Alain GYRE

Décès de Henri Rahaingoson

13.04.2016

Décès de Henri Rahaingoson

Le monde de la littérature en deuil. Henri Rahaingoson, alias DI vient de décéder ce mercredi 13 avril à l’âge de 78ans des suites d’une attaque cardiaque. Académicien, écrivain, linguiste, enseignant, Henri Rahaingoson ne cesse de transmettre les valeurs de la société malgache et sa langue maternelle.

L’académicien ne cache pas son inquiétude sur l’avenir de notre langue et face à ce qu’il appelle “franglo-gasy”. “La langue malgache risque de disparaître en 2050“, disait ce membre de l’Union des poètes et écrivains de Madagascar (UPEM). Il évoquait, dans une récente conférence débat sur le futur de la langue malgache, qu’une réforme orthographique est inévitable.

« Tout comme ce qui est en train de se faire outre-mer, une réforme de l’orthographe de la langue malgache est aussi à prévoir, voire inévitable. La mise en place d’une politique linguistique est d’ailleurs actuellement discutée au sein de l’Assemblée nationale et de l’Académie malgache pour aller dans ce sens » avait affirmé l’Immortel.

Défendeur de la langue malgache, certes, mais ce vice-président de l’Académie malgache roule pourtant pour le “polyglottisme”.

Avec sa disparition, la langue malgache perd l’un de ses illustres défendeurs. Cet académicien est l’initiateur pour ne pas dire le père du mois de la langue malgache célébré chaque année le mois de juin. Malgré cela, sa célèbre citation reste toujours dans l’âme et le coeur de nombreux Malgaches. “Andrianiko ny teniko, ny an’ny hafa koa feheziko“.

L'Express de Madagascar

Publié dans Culture, Littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article