Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

Publié le par Alain GYRE

Devenir végétarien: Le sort des Malgaches

Publication : 29 avril 2016

Actuellement, trouver un menu consistant est devenu un casse-tête étant donné la hausse du prix de la viande. Effectivement, allant jusqu’à 10.000Ar le kilo pour la viande de bœuf, et de 9.600 à 10.000Ariary le kilo de celle du porc et de la saucisse. De moins en moins de ménages pourront en consommer. Et pire, si nous revenons six ans plus tôt où la viande de bœuf valait 7.600Ar le kg, une différence de 2.400Ar se fait sentir. Convertissons-nous en végétariens car seules les légumes sont à la portée des bourses. Les haricots vert, carottes, pommes de terre coûtent 1.000Ar le kg et l’oignon 1.600Ar. Par ailleurs, une poignée de brèdes se vend à 200Ar. Pourtant, cela engendrerait un manque de protéines, alors que nous sommes déjà classés parmi les pays sous-alimentés (30.50% de la population en 2013 d’après la Banque mondiale).

Il n’est nullement nécessaire de se comparer aux autres pays riches ou pauvres, regardons juste notre état actuel. Certes, aucun pays ne cherche la régression de son niveau de vie, mais le pouvoir d’achat fait défaut à Madagascar car il est vraiment bas. Nous entendons souvent parler de l’IDH (Indice de Développement Humain) avec 0.510, contre 0.89 pour la France en 2014 selon le PNUD. Rappelons que c’est un indice mesurant la qualité de vie moyenne de la population d'un pays et théoriquement, il va de 0 à 1. On se demande son utilité dans la vie de tous les jours. Oui, il a tout son intérêt car c’est un indicateur servant de balise à l’évolution de chaque citoyen.

Minoo M.

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Santé

Commenter cet article