Environnement : Vulgarisation du charbon « bozaka »

Publié le par Alain GYRE

Environnement : Vulgarisation du charbon « bozaka »

Rédaction Midi Madagasikara 20 avril 2016

Environnement : Vulgarisation du charbon « bozaka »

Fabrication de charbon « bozaka » par le Parti Zakatsika à Ankazondandy.

Suite à la remise de dons à l’Akany Avoko d’Ambohidratrimo au mois de mars dernier, les responsables du centre ont proposé une formation pour la fabrication de charbon « bozaka » aux membres du parti politique Zakatsika. La formation a été effectuée le 30 mars et 16 avril à Ankazondandy, dans le district de Manjakandriana. « Cette action entre dans l’un des 17 objectifs du parti qui est l’environnement sain pour tous, en facilitant l’accès des ménages ruraux à une énergie domestique durable par le transfert de la technique de fabrication de « Charbon Bozaka», affirme la présidente du parti Nirina Emma Ralijohn. « Dans ce district, la fabrication de charbon de bois constitue un revenu non négligeable pour la population. Toutefois, il faudrait au mois trois ans pour que les bois d’eucalyptus se renouvellent pour être de nouveau exploitables », poursuit-elle. Dans la fabrication de charbon « bozaka », tous types de feuilles sèches et débris végétaux peuvent être utilisés. Comme l’Association Nationale d’Actions Environnementales (ANAE) qui diffuse l’utilisation de ce charbon, combiné avec la diffusion de foyers améliorés « Fatana Kopa-droa » dans le district de Tsiroanomandidy, formé en janvier 2013, le parti Zakatsika entend disséminer cette technique dans le voisinage d’Ankazondandy. À la présidente de continuer que « bien que cette technique ait existé depuis plusieurs années, son adoption a été difficile étant donnée la résistance des ménages ruraux pour son application ».

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article