Poème: MON FEU S’ETEINT - Anse Etoile

Publié le par Alain GYRE

Photo: passioncire.blogspot.com

Photo: passioncire.blogspot.com

MON FEU S’ETEINT

 

A force de rester là à t’attendre

A force de vainement espérer

Ces pincements d’un cœur trop tendre

Sont devenus des échardes et des plaies

 

A force de passer des nuits blanches

A force de me morfondre dans mon lit

Ce sont des pluies froides en avalanche

Des grêles cinglantes qui grisent ma vie

 

A force de lancer des appels sans réponses

A force de peser les mots pour ne pas blesser

De chercher le pourquoi de l’indifférence

Des cristaux de glaces m’ont transpercée

 

A force d’avaler péniblement mes mots

A force d’accepter tes propos cyniques

Tes principes cartésiens me sont des maux

Je m’embourbe dans mes cendres maléfiques

 

A force de jouer toujours la comédie

A force d’épouser ton standard de femme

Enchevêtrée dans les mailles de ton oubli

Mes étincelles perdent toute sa gamme

 

Et mon feu s’éteint….

 

 

« J’écris… »

Albion, le 4 decembre  2015, 18H55

Anse Eoile

HANTANIRINA OLIVA RAJOHARISON

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article