Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

Publié le par Alain GYRE

Tuléar : Du biogaz au marché de SCAMA

Rédaction Midi Madagasikara 2 avril 2016

Explications autour de la cuve de fermentation.

Une démonstration en temps réel a été réalisée dans un local technique pour montrer l’utilisation pratique du gaz.

Le 24 mars dernier, le Colonel Fanapera, 3e adjoint au Maire de la commune urbaine de Toliara a inauguré un bio-digesteur, dans le cadre du Projet d’Assainissement Solide et Sécurité Alimentaire à Toliara (Passat) de la Welthungerhilfe, financée par le Ministère Fédéral de la Coopération économique et du développement d’Allemagne (Bmz). Cette infrastructure a la forme d’un grand puits fermé qui sert à produire du biogaz par méthanisation des déchets organiques provenant du marché SCAMA même. Le biodigesteur est un dispositif technique qui participe pour beaucoup à la protection de l’environnement par l’élimination des déchets. Il permet à des bactéries de digérer (d’où le nom) les matières organiques dans des conditions d’anaérobie, c’est-à-dire sans oxygène. Une fois que les déchets sont digérés, les bactéries produisent du gaz domestique qui est le méthane. Ce faisant, il en resterait encore de l’engrais appelé «digestat» servant à fertiliser le sol pouvant servir aux cultures maraîchères ou tout simplement pour l’alimentation animale. Une démonstration en temps réel a été réalisée dans un local technique pour montrer l’utilisation pratique du gaz produit par le biodigesteur sur du matériel travaillant avec du gaz: une lampe, un réchaud, rice-cooker.

Autonomisation. Commencé en août 2014, le projet PASSAT se termine en août 2017. PASSAT poursuit plusieurs objectifs : la mise en place d’une chaîne de valeur efficace des déchets organiques, la réduction de la quantité de déchets à jeter dans les bennes grâce à un traitement de proximité, l’aménagement et l’amélioration des conditions de santé et hygiène publique dans le marché, la mise en place d’un site de démonstration et de sensibilisation communautaire et la création de potentielles activités génératrices de revenus par la vente de produits valorisés, donc vers une autonomisation du site biodigesteur.

En somme, Passat gère les déchets solides, la mise en place de structures hydro-agricoles, l’adduction en eau potable, les infrastructures sanitaires de base et enfin les moyens pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Présent à Toliara, le Projet PASSAT intervient aussi dans la région comme à Sakaraha ou dans la zone Mikea. A titre d’exemple, le Projet a jusqu’à maintenant construit 16 puits dans les communes environnantes ainsi que deux barrages à Beba et Tsinjoriake. Le Projet participe aussi activement à l’assainissement de la ville de Toliara en équipant la ville de 44 bennes à ordures et 3 camions de ramassage de ces bennes. En collaboration étroite avec la Commune de Toliara, le Projet est également en train de mettre en place l’aménagement et la construction de la future décharge municipale à Aboriha, à 7km de Toliara. C’est l’un des projets qui va bien terminer son mandat de trois ans, bien loin du cimetière.

Charles RAZA

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Biogaz

Commenter cet article