Accès à l’eau potable et à l’électricité: Large contribution du 11ème FED

Publié le par Alain GYRE

Accès à l’eau potable et à l’électricité: Large contribution du 11ème FED

Publication : 5 mai 2016

Accès à l’eau potable et à l’électricité: Large contribution du 11ème FED

Les infrastructures de production et de distribution d'électricité ne satisfont pas la demande liée au développement économique et à la croissance démographique. En 2013, seuls 12 à 13 % de la population avait accès à l'électricité, et en 2015 le rapport "doing business" classe Madagascar 189eme sur 189 pays en termes de raccordement à l'électricité30. Les produits pétroliers occupent une place importante dans la production de l'électricité tant du côté de la Société étatique de distribution d'Eau et d'Électricité JIRAMA que des opérateurs privés.

Si le potentiel en énergies renouvelables est considérable, il est insuffisamment valorisé. En termes d'hydroélectricité, seuls 165 MW sont exploités sur un potentiel estimé à 7.800 MW.

Avec une moyenne de 2.000 kWh/m2 an, le potentiel en énergie solaire est également très élevé.

La capitale et son agglomération, qui concentre la moitié de la population urbaine et une grande partie des entreprises, génère plus de 30 % du PIB. La situation sanitaire y est précaire du fait de la dégradation progressive de la qualité de l'approvisionnement en eau. En 2015, le taux d'accès à l'eau potable était estimé à 35 % et moins d'un quart de la population disposait d'un branchement privé.

Pour permettre une relance économique rapide du pays, le 11ème FED accompagnera le gouvernement malgache par une remise en état et le développement des infrastructures nécessaires au désenclavement et à l'intégration régionale et internationale. Cette priorité concernera l'amélioration de la mobilité ainsi que l'accès à l'énergie et à l'eau dans les zones géographiques définies.

Le l lème FED contribuera à améliorer l'accès à l'électricité dans les zones ciblées. Il pourra participer à l'extension/la réhabilitation d'infrastructures existantes pour la production d'électricité (d'origine renouvelable), au transport d'énergie, ainsi qu'à la mise en place de mesures d'efficacité énergétique. Ceci bénéficiera à tous les secteurs socio-économiques du pays. Les activités entreprises dans le cadre du l lème FED s'aligneront sur la Stratégie

Nationale en matière d'Energie. Un effet de levier sur les ressources financières sera recherché en promouvant les investissements du secteur privé et/ou d'institutions financières.

Par ailleurs, le l lème FED améliorera l'accès à l'eau potable de la capitale et de son agglomération en concentrant ses actions sur le renforcement des dispositifs de production et de distribution d'eau potable, à travers la réactivation d'un projet, prévu pour être cofinancé par la Banque Européenne d'Investissement et la Facilité Eau du FED, mais qui n'a pas abouti en raison de la crise de 2009. Les interventions du 11eme FED soutiendront également l'assainissement de la capitale en complémentarité avec le programme d'assainissement soutenu par l'Agence Française de Développement.

La gouvernance du secteur des infrastructures en support au développement économique est considérée comme critique dans le PND. C'est pourquoi, dans le l lème FED, des mesures d'accompagnement permettront d'améliorer la gestion et la durabilité des investissements. Les actions et le dialogue politique se concentreront sur le renforcement de la gouvernance sectorielle. Les mesures environnementales et l'adaptation et l'atténuation au changement climatique seront également prises en compte.

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Economie, Eau, Electricité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article