Consommation – Du chocolat raffiné pour le marché local

Publié le par Alain GYRE

Consommation – Du chocolat raffiné pour le marché local

16.06.2016

Consommation – Du chocolat raffiné pour le marché local

Une nouvelle collection de chocolat vient d’être mise au point par la Chocolaterie Robert et l’Atelier C Paris. Elle sera principalement destinée au marché local.

Quelle chance pour les Malgaches. Ils ont désormais le privilège de goûter à la saveur de l’un des meilleurs chocolats au monde. En effet, la Chocolaterie Robert vient de lancer sur le marché sa nouvelle collection « Les recettes », conçue en collaboration avec l’Atelier C Paris. Il s’agit d’une gamme de chocolat fin, fait avec des fèves de cacao rare. Selon les explications des responsables de la société, ce nouveau produit sera principa- lement pour le marché local. « Nous restons fidèles à notre principe de privilégier le marché local », a annoncé fièrement Hery Andriamam- pianina, directeur technique de la Chocolaterie Robert.

Depuis sa fondation en 1940, les produits Robert ont inondé le marché malgache. « En 2015, nous avons exporté 50 tonnes de chocolat, tandis que 300 tonnes de cet aliment ont été écoulés sur le marché local », a révélé ce cadre de la société. L’Angleterre, la France et le Japon sont les pays importateurs de ces produits malgaches.

En ce qui concerne cette nouvelle collection, le maître chocolatier, Christophe Berthelot-Sampic a fait savoir qu’il a mis au point trois saveurs, le noir, le blanc et le chocolat au lait.

Les recettes

La formule est simple. Ce grand chef a sélectionné l’huile d’olive de Nice et 65% de cacao pour obtenir le chocolat noir. Tandis que celui du blanc est composé de 37% de cacao et du thé matcha du Japon. « Sa légère amertume est parfaitement équilibrée par la douceur du beurre de cacao aromatique de Madagascar », confie-t-il. Le chocolat au lait est constitué de 45% de cacao et fève tonka de la Guyane française.

« Nous nous réjouissons de collaborer avec la Chocolaterie Robert pour confectionner la nouvelle collection Les Recettes . En nous appuyant sur un savoir-faire local et une fabrication artisanale pour réaliser les tablettes, nous avons l’assurance de tirer le meilleur parti du cacao de Madagascar, qui nous a séduits par sa richesse aromatique », confie Christophe Berthelot-Sampic, fondateur de l’Atelier C Paris. Selon ses explications, il lui a fallu une année de recherche d’idées et deux mois de mise au point pour arriver à ces résultats. La chocolaterie parisienne annonce également la confection de sa création originale, « Le Moussoir Chocolat », à la Chocolaterie Robert. Un plaisir pour les amateurs.

Lova Rafidiarisoa

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Economie, Chocolat

Commenter cet article