Déforestation: Difficile à stopper

Publié le par Alain GYRE

Déforestation: Difficile à stopper

Publication : 11 juin 2016

 Déforestation: Difficile à stopper

Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres du monde, la survie quotidienne de la majorité de ses habitants dépend de l’usage des ressources naturelles. La plupart des Malgaches n’ont pas l’opportunité de devenir en tant qu’homme d’affaire alors ils doivent vivre de la terre, en exploitant les ressources naturelles. Cette pauvreté a donc un coût pour le pays et le monde en termes de biodiversité. La déforestation à Madagascar s’explique par trois activités : la culture sur brûlis, l’exploitation forestière, et la production de combustible et de charbon de bois. La culture sur brûlis ou « tavy » par exemple est un élément indispensable de l’agriculture et de l’économie malgaches. Elle est surtout utilisée pour transformer la forêt tropicale en rizières. Exemple, on coupe un ou deux acres de forêts tropicales, on les brûle avant d’y planter du riz. La parcelle est laissée au repos pendant 4 à 6 ans après 1 ou 2 ans de production, puis on répète le procédé. Les nutriments du sol sont épuisés au bout de 2 ou 3 cycles et la terre est envahie par des broussailles ou de l’herbe. Le « tavy » est la meilleure méthode pour les Malgaches de pouvoir subvenir à ses besoins quotidiens vu la pauvreté dans laquelle ils vivent. Ils ne pensent plus aux conséquences de leur activité. De plus, le « tavy » en vue de la culture du riz va au-delà de la valeur économique et nutritionnelle du riz. Pour la production de charbon de bois, nombreuses forêts endémiques de Madagascar sont coupées étant donné que la majorité des malgaches utilisent du charbon de bois. Chaque année, quelques 200 000 à 300 000 hectares de forêts disparaissent à Madagascar en raison des feux de brousse. Pour Madagascar, un pays qui est entièrement dépendant économiquement de la production agricole et de la production du charbon de bois, il semble difficile de mettre fin à la déforestation même si dernièrement le ministère de l’Environnement, de l’Ecologie, et des Forêts a mené une lutte contre ce dernier.

Nandrianina

http://www.lagazette-dgi.com/

Publié dans Economie, Déforestation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article