MID : L’Euro s’échange contre 3 710 Ariary

Publié le par Alain GYRE

MID : L’Euro s’échange contre 3 710 Ariary

Rédaction Midi Madagasikara 14 juin 2016

MID : L’Euro s’échange contre 3 710 Ariary

Il est difficile de trouver ces billets d’Euros et de dollar sur le marché de change. (Photo d’archives)

Une pénurie de devises aussi bien l’Euro que le dollar est constatée sur le marché de change de la Capitale depuis une semaine.

Une dépréciation de l’Ariary face aux devises de référence notamment l’Euro est observée. En effet, l’Euro s’échangeait contre 3 710 Ariary hier sur le Marché Inter-bancaire de Devises (MID) alors qu’il était à 3 610 Ariary au début de ce mois de juin et 3 455 Ariary au début de l’année. Il en est de même pour le dollar qui se convertit à 3 295 Ariary au lieu de 3 165 Ariary qui était à son plus bas au début de l’année. La pénurie de ces devises constitue la principale raison de cette baisse de la valeur de la monnaie nationale, d’après les explications d’un cambiste opérant dans un bureau de change de la Capitale. « Depuis une semaine, il s’avère très difficile de trouver des billets d’Euro ou de dollar à échanger en Ariary. Mais il se pourrait que des opérateurs effectuent une rétention de devises pour pouvoir augmenter leurs valeurs ou bien c’est dû à la recrudescence de l’insécurité aussi bien dans la Capitale que dans d’autres régions de l’île », a-t-il rajouté.

Change flottant. Même au niveau des institutions financières surtout les banques primaires, cela fait un certain temps qu’elles n’ont pas de devises disponibles. Elles affichent tout simplement les cours de change journaliers au niveau de leurs guichets. « La plupart des touristes choisissant la destination Madagascar ou bien ceux qui veulent voyager à l’extérieur utilisent maintenant des cartes VISA prépayées permettant une dématérialisation de la monnaie », a évoqué un banquier comme motif de l’indisponibilité de devises dans ses comptes. Notons que depuis la libéralisation de l’économie dans les années 90, Madagascar a adopté le régime de change flottant qui s’est concrétisé par la mise en place du MID, une plateforme d’échange entre les offreurs et les demandeurs de devises. Le cours de l’Ariary par rapport aux principales devises, l’euro et le dollar, est ainsi déterminé par l’offre et la demande. Et ces deux devises sont les seules à être échangées sur ce Marché Inter-bancaire de Devises car elles sont les plus utilisées dans le cadre des transactions effectuées par Madagascar avec l’extérieur. D’après la Banque Centrale de Madagascar, elle est habilitée à intervenir sur ce marché afin de lisser les fluctuations excessives ou brutales des cours de change pour le bon fonctionnement de l’économie.

Stabiliser. Mais l’offre et la demande de devises ont été également influencées par différents facteurs ces derniers temps, selon ses explications dans son site web. Il s’agit entre autres, de l’amenuisement du stock de réserves en devises, de l’incidence des politiques économiques menées, des différents chocs exogènes comme le cataclysme naturel, de la compétitivité extérieure du pays en matière d’exportation et du contexte mondial surtout la parité Euro/dollar sur le marché international. Par contre, « cette légère dépréciation de l’Ariary face aux devises de référence est prévisible en raison de la stimulation des activités économiques telle que la réalisation de grandes infrastructures pour l’événement de la francophonie. La demande de devises a augmenté suite aux importations de biens d’équipements », a expliqué Rado Ratobisahona, un Economiste. Il a rajouté que des opérateurs de change spéculent en même temps sur le MID en baissant l’offre face à la hausse de la demande pour pouvoir bénéficier de plus de marge. « Mais les fluctuations de l’Ariary vont se stabiliser d’ici à juillet prochain avec l’arrivée des touristes durant la haute saison ou bien l’arrivée des IDE (Investissements Directs Etrangers ou bien l’approbation de la Facilité Elargie de Crédit par le Fonds Monétaire International qui permettront une rentrée de devises à la caisse de l’Etat », a-t-il conclu.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Ariary

Commenter cet article

Mourtaz' 19/06/2016 18:08

A quand la baisse de l'ariary?