Rencontres du film court – Le zébu d’or, Prix du Public attribué à Nathaniela Randrianomearisoa

Publié le par Alain GYRE

Rencontres du film court – Le zébu d’or, Prix du Public attribué à Nathaniela Randrianomearisoa

Rencontres du film court – Le zébu d’or, Prix du Public attribué à Nathaniela Randrianomearisoa

Cette édition deux mil seize des Rencontres du film court (Rfc) était bien remplie et ont vu défiler des personnalités importantes du monde du cinéma à Madagascar. Devenu un rendez-vous de qualité, Rfc devient un festival de référence dans la Grande île, dans la région de l’océan Indien, mais aussi sur le continent africain. La cérémonie de clôture qui s’est tenue au mois d’avril dernier a été riche en émotions et en surprises. Deux mois après la fermeture du rideau sur la onzième édition, les organisateurs ont rencontré la presse hier, afin de dévoiler le nom et l’œuvre gagnant du zébu d’or, Prix du public.

Les cinéphiles ont surement eu du mal à départager les films en concurrence puisque la qualité de production des réalisateurs a déjà atteint une certaine qualité au niveau de l’écriture ainsi qu’une grande maturité au niveau de l’image ou encore du scénario et des acteurs. Ainsi, après un vote serré du public avec 15 000 électeurs, le zébu d’or Prix du Public est attribué au film « Je veux faire un film » de Nathaniela Randrianomearisoa, un jeune réalisateur malagasy. « Je profite de l’occasion pour remercier le public, tous ceux qui ont voté pour moi car ceci signifie que mon œuvre a séduit malgré son caractère assez non-conventionnel. Mais je remercie également ceux qui n’ont pas voté pour moi car cela signifie que mes productions ne sont pas parfaites et que je dois encore faire des efforts à l’avenir. Ce que je ne manquerai pas de faire, c’est ce que j’ai toujours fait d’ailleurs », confie l’artiste.

Soutien

Par ailleurs, les organisateurs ont également appelé les passionnés ou tout simplement les plus généreux à contribuer à la promotion de la filière cinématographique à Madagascar : « L’une des raisons d’être même du festival, c’est de contribuer constamment à cette compréhension du grand public de ce qu’est le cinéma dans toute sa splendeur. Le septième art étant l’un des grands piliers de la culture, je pense qu’il importe constamment de le valoriser comme il se doit, surtout dans un pays comme le nôtre. Le fait est que ce n’est pas le talent qui manque à Madagascar, au contraire, il suffit tout simplement de lui donner le soutien qu’il mérite ». Ainsi, ceux qui seront intéressés par cette offre pourront miser jusqu’à un fonds de 25 millions d’ariary à l’association. Ce fonds d’aide vise la continuité des efforts déjà actionnés durant les festivals des Rencontres du film court. Le comité d’organisation des Rfc donne déjà rendez-vous pour le prochain festival qui promet innovation et professionnalisme.

http://www.matin.mg/

Publié dans Culture, Cinéma

Commenter cet article