Eau-Assainissement et Hygiène : La diarrhée, première cause de mortalité infantile

Publié le par Alain GYRE

Eau-Assainissement et Hygiène : La diarrhée, première cause de mortalité infantile

Rédaction Midi Madagasikara 14 juillet 2016

Photo: Aurélia Sage
Photo: Aurélia Sage

«Seuls 43% de la population malgache ont accès à l’eau potable », selon Harivelo Rakotondrainibe, coordonnateur national de la coalition Diorano-Wash. Et lui de poursuivre que « ce n’est qu’une minorité d’habitants qui utilise les toilettes ». Pour Madagascar, les maladies diarrhéiques figurent en deuxième place causant la mortalité. Chez les enfants, le non-accès à l’EAH est fatal. Il est la première cause de mortalité chez les moins de 5 ans. Depuis sa création, des initiatives ont été menées par la Coalition Diorano-Wash pour que les plus vulnérables puissent jouir de ce droit. À noter que les objectifs fixés par le mouvement mondial Wash sont l’accès universel à l’eau potable à un prix abordable, l’assainissement adéquat et équitable, l’hygiène pour tous et l’éradication de la défécation à l’air libre. Les résultats de cet atelier de consultation seront pris en compte dans la finalisation du Plan Stratégique à Moyen Terme (PSMT) en matière d’EAH pour 2017-2020. Depuis 2002, la Coalition Diorano-Wash a joué un rôle important dans le secteur Eau-Assainissement et Hygiène (EAH) à Madagascar. Un atelier de consultation nationale pour le développement de la stratégie de Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) s’est tenu hier au DLC Anosy.

Forte mobilisation. Les acteurs du secteur EAH ont répondu présents à l’appel. Organisé par la Coalition Diorano-Wash, l’atelier a réuni tous les acteurs du secteur EAH près d’une centaine de participants issus du secteur eau potable, hygiène et assainissement des 22 régions. Les partenaires techniques et financiers pour ne citer que l’Unicef, l’Usaid, la Banque Mondiale,… étaient également représentés ainsi que des délégués de divers ministères. À l’issue de cette consultation, les priorités nationales en matière d’assainissement et d’hygiène seront proposées aux bailleurs de fonds. L’atelier permettra également d’explorer les orientations au niveau national pour le WSSCC, d’étudier les défis ainsi que les approches de la pratique nationale Wash, qui va faire partie de sa stratégie. Les recommandations que les acteurs souhaiteraient inclure dans le PSMT 2017-2020 seront examinées par le WSSCC.

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Santé, Eau, Diarrhée

Commenter cet article