KRAOMA : Une prévision de production de 250 000 tonnes de chrome par an

Publié le par Alain GYRE

KRAOMA : Une prévision de production de 250 000 tonnes de chrome par an

Rédaction Midi Madagasikara 23 juillet 2016

KRAOMA : Une prévision de production de 250 000 tonnes de chrome par an

La KRAOMA veut étendre ses activités. (Photo d’archives)

Un label malgache de Kraoma devra être mis en place étant donné que le chrome en provenance de Madagascar respecte les normes internationales.

La société Kraoma est maintenant à la recherche des investisseurs dans le dessein de procéder à l’extension de ses activités d’extraction minière, plus précisément du chrome. Elle a ainsi comme objectif une prévision de production de l’ordre de 250 000 tonnes de chrome par an. « L’an dernier, notre production a atteint les 225 000 tonnes dont 180 000 tonnes ont été exportées notamment en Chine et en Inde. Le reste est constitué en stock », d’après les explications du directeur général par intérim, qui plus est le PCA de l’entreprise, Arsène Rakotoarisoa, lors de l’inauguration d’une école primaire publique rénovée par l’entreprise à Brieville dernièrement.

Baisse du prix. Notons que Kraoma opère notamment dans la région du Betsiboka. Après l’exploitation des sites de Bemanevika et d’Androfiha, il y aura deux autres sites à exploiter. En outre, l’exploitation aurifère dans les sites de Maevatanàna, de Betsiaka et d’Andriamena constitue une activité secondaire de l’entreprise. « Mais l’extraction se fait d’une manière artisanale pour éviter la dégradation de l’environnement », a-t-il rajouté. Quant aux engagements socio-environnementaux de KRAOMA, elle prévoit de construire des infrastructures de base telles que les écoles, l’approvisionnement en eau potable des communautés locales de base et les routes. Il faut savoir également que le prix du chrome a baissé sur le marché international depuis ces dernières années.

Qualité. Mais en dépit de tout cela, la société Kraoma a réussi à négocier avec ses clients internationaux pour maintenir le prix du chrome en provenance de Madagascar. En effet, « la qualité du chrome malgache s’est améliorée grâce aux différents appuis financiers. Notre produit respecte en même temps les normes internationales. Le label malgache de Kraoma devra être ainsi mis en place sur le marché international », a évoqué Arsène Rakotoarisoa. De son côté, le ministre auprès de la Présidence en charge des Mines et du Pétrole, Zafilahy Ying Vah a soulevé que la Kraoma constitue un des atouts de Madagascar. « Ce sera une société nationale après l’adoption du nouveau Code minier », a-t-il informé.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Chrome

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article