l’île Sainte-Marie fête les baleines

Publié le par Alain GYRE

l’île Sainte-Marie fête les baleines

l’île Sainte-Marie fête les baleines

Le festival des baleines s'est ouvert, le samedi 2 juillet, sur l'île Sainte Marie, à Madagascar..

© Sarah Tétaud/RFI

Par RFI Publié le 03-07-2016

A Madagascar, c’est le temps des baleines. Pendant trois mois, ces grands mammifères marins vont élire domicile dans le canal Sainte-Marie, au nord-est de la Grande île pour se reproduire ou pour mettre bas. Le lancement du festival des baleines s’est ouvert, samedi 2 juillet, à Sainte-Marie. Pour les habitants de l’île, c'est l'occasion d'honorer leurs cultures et traditions. L’occasion aussi pour le ministre du Tourisme de redorer le blason de la Grande île, touchée par une explosion meurtrière, la semaine dernière, dans la capitale. Ce dimanche aura lieu le grand défilé de chars.

Un souffle, une nageoire et, pour les plus chanceux, un saut. Au large, on commence à apercevoir les baleines. A Sainte Marie, leur arrivée est l'occasion de faire de la fête.

Pour Hortense Soazara, plus que quelques heures avant le grand défilé. La présidente de l'Association Drôles de Dames et ses vingt amies n'ont qu'une hâte : montrer, à tous, les chars qu'elles ont créés.

« Nous avons préparé, pendant un an, notre carnaval. Notre but est de contribuer au développement durable de Sainte-Marie, attirer les touristes et, en même temps, montrer notre histoire, notre tradition. C’est vraiment exceptionnel », a précisé Hortense Soazara

Et pour inaugurer le festival, le ministre du Tourisme, Roland Ratsiraka, avait fait le déplacement : « Le festival apporte à Madagascar une image. Celui-ci est particulier parce que les baleines, ce sont des cétacés mondialement connus. C’est important que nous soyons identifiés comme protecteur de la biodiversité. Il faut que les gens sachent que Madagascar, c’est l’endroit où vous pouvez encore trouver le paradis sur terre et que la culture malgache et l’écotourisme sont une valeur non négociable. »

Une valeur « non négociable » est le nouveau leitmotiv du ministère. Dans les deux ans à venir, Madagascar espère doubler le nombre de ses touristes et atteindre ainsi les 500 000 visiteurs par an.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Culture

Commenter cet article