Réduction de l’utilisation de charbon de bois

Publié le par Alain GYRE

Réduction de l’utilisation de charbon de bois

jeudi 7 juillet | Randria M.

Photo: wwf.panda.org
Photo: wwf.panda.org

L’encouragement à l’utilisation du « fatana mitsitsy » ou des foyers économes, s’est manifesté durant le premier semestre de cette année 2016. A commencer par le projet du WWF sur la distribution de 2800 foyers économes en février 2016 dans la commune d’Ambilobe, dans la région de Diana. Il y a aussi l’ADES qui vient de distribuer 440 foyers économes dans la région Alaotra Mangoro, en juin 2016.

Pour la sauvegarde des forêts

Ces initiatives ont été prises afin de sauvegarder l’environnement. Pour le cas d’Ambilobe, ce sont surtout les mangroves qui sont menacés. En effet, la dépendance des foyers malgaches au charbon de bois et aux bois de chauffe menacent les ressources naturelles, d’abord les forêts qui se trouvent être un abri pour différentes espèces mais surtout les espèces halieutiques, centre d’activités des pêcheurs. La surconsommation et la surexploitation des forêts menacent également l’environnement des hommes, de par l’accroissement de CO2 dans l’atmosphère.

Pratique non-détachable

Pourtant, il est encore difficile d’interdire totalement l’utilisation des bois de la mangrove ou des bois des forêts. Les habitants de la commune Ambilobe par exemple, consomment environ 5 235 tonnes de charbon par an, dont 2 194 tonnes attribués à une industrie sucrière, située dans la zone. Dans la société traditionnelle malgache, c’est le bois énergie (bois de chauffe, charbon de bois) qui est utilisé par les ménages, avec une offre de 92% dans le secteur énergie. (Sources : INSTAT/ 2012-2013).

Offre alternative et accompagnement

Ainsi, les projets tendent vers la réduction de cette consommation, les foyers économes se trouvent être une alternative favorable, les ménages ne se détacheront pas de leur utilisation mais pourront contribuer à la préservation des ressources naturelles. Selon les études de l’ONG WWF à Madagascar, un foyer économe peut sauvegarder jusqu’à 0,17ha de forêts par an. L’ONG envisage de distribuer encore 3 000 foyers économes durant cette année 2016, à Ambilobe.

Mais cela ne peut suffire car les pratiques causant la déforestation ne sont pas encore maîtrisées. De ce fait, le reboisement est ainsi encouragé pour accompagner et appuyer ceux qui investissent dans la filière charbon. C’est tout un système car plusieurs secteurs se trouvent être touchés : l’agriculture, la pêche, l’élevage, la santé de l’Homme, le commerce…

L’investissement dans les différents types d’énergie renouvelable, adapté dans le contexte malgache et la facilitation de l’accès à ces dernières, peuvent réduire également les besoins des ménages pour les charbons de bois et les bois de chauffe.

http://www.madagascar-tribune.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article