Série Madagascar: la consommation de khat sur la grande île (volet 4)

Publié le par Alain GYRE

Série Madagascar: la consommation de khat sur la grande île (volet 4)

Par Jeanne Richard

Diffusion : jeudi 28 juillet 2016

Série Madagascar: la consommation de khat sur la grande île (volet 4)

Les feuilles de khat sont attachées pour former des paquets, enveloppés à leur tour dans des feuilles de bananes. L’humidité permet conserve plus longtemps les substances contenues dans le khat, cathine et cathinone proches de l’amphétamine.Wikipedia

Introduit au début du XXe siècle à Diego Suarez, au nord de Madagascar - par les migrants yéménites et somalis notamment, le khat est aujourd’hui très répandu dans toute la zone nord du pays. On reconnaît les mâcheurs de khat à la grosse boule de feuilles qui gonfle leurs joues. Celles-ci contiennent des alcaloïdes proches des amphétamines. Le khat, bien que considéré comme drogue douce, n’est pas interdit à Madagascar, où aujourd’hui, les cultures vivrières sont remplacées, petit à petit, par celles de khat. Sa consommation qui a connu une forte augmentation –surtout depuis les années 90 - rythme la vie de toute la population dans le nord du pays. Reportage dans la petite ville d’Ambanja.

http://www.rfi.fr/

Publié dans Khat

Commenter cet article