Talike Gellé – Premier album en préparation avec Voxtra

Publié le par Alain GYRE

Talike Gellé – Premier album en préparation avec Voxtra

Talike Gellé – Premier album en préparation avec Voxtra

Depuis qu’elle est allée vivre à l’étranger, Talike Gellé ne cesse d’éblouir le monde entier avec sa musique basée sur des chants polyphoniques et Antandroy. Interprète, compositeur mais également auteure, la jeune femme, dans ses textes, parle d’amour, de la vie en communauté, de la tolérance et du respect. Ayant déjà effectué le tour du monde, l’aventure continue pour Talike et cette fois-ci, ce sera aux côtés de ses complices du groupe Voxtra, une formation où elle est également membre depuis quelque temps. Après avoir lancé des appels à contributions, le fonds pour la réalisation de leur premier album est fin complet et la date de sortie de l’opus sera connue très prochainement. En réalité, Voxtra est une rencontre musicale détonant entre cinq styles de chants traditionnels différents. Dans une fusion qui n’en est pas une, chaque tradition restant distincte des autres fait découvrir l’isopolyphonie sanglotant d’Albanie, le Cantu a tenore rural de Sardaigne, le style Beko du sud de Madagascar, les chants de rune et le joik de Finlande, et le récit chanté de Belgique. Voxtra rassemble en effet des combinaisons audacieuses, de danses, de l’humour dans une performance inouïe.

Traditions musicaux

L’idée est de partir des traditions de chacune et de trouver des points communs entre elles : un rythme particulier, des harmonies similaires, une mélodie qui en rappelle une autre ainsi que de croiser les apports de chacun. « Nous ne demandons pas aux tenore Sardes d’effectuer un joddle comme un Malgache pourrait le faire, mais nous analysons avec eux comment leur tapis sonore polyphonique pourrait soutenir les vocalises de Talike. Anu n’apprend pas l’albanais pour chanter avec le chœur des Gjini, mais se remémore des chants de son enfance en Finlande qui entrent en écho avec la polyphonie », explique un responsable au sein de l’association Muziekpublique qui soutient le groupe. Avec Voxtra, les traditions dialoguent et révèlent ce qu’elles ont de commun, tout en affirmant leur diversité. Deux années de collaboration intense, ponctuées par des concerts exceptionnels notamment au festival d’Art de Huy ont mené à la création d’un répertoire vaste et inédit où le groupe veut capturer la beauté de ce travail, porté par des voix parfois puissantes, parfois fragiles, toujours dans une profonde émotion. Pour information, la formation est composée de Gjini, ensemble composé de Gramoz, de Brihans & Ylber Gjini de l’Albanie, de Tenore de Monte Arvu : de Sardaigne, de Raphael De Cock venu de Belgique ainsi que d’Anu Junnonen, un groupe venu de Finlande.

http://www.matin.mg/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article