Un carnaval à la hauteur des attentes

Publié le par Alain GYRE

Un carnaval à la hauteur des attentes

Publié par : APOI 5 juillet 2016

 Un carnaval à la hauteur des attentes

Sous les yeux du Ministre du Tourisme Roland RATSIRAKA qui a assisté avec passion et parfois émotion devant l’enthousiasme des villageois à mettre en valeur leur culture ou simplement leur us quotidiens, le premier défilé du carnaval du Festival des Baleines s’est parfaitement déroulé le dimanche 3 juillet dans l’après-midi.

2h30 de spectacle ininterrompu alliant chants et danses avec pour point d’orgue 21 chars majestueusement décorés en utilisant très souvent et judicieusement des matières recyclées. Le thème était, rappelons-le, «culture, tradition et recyclage». L’objectif de partager avec les populations locales un grand moment festif tout en véhiculant des messages forts concernant la protection de leur environnement, a été atteint. Les thèmes du reboisement, du nettoyage des déchets ou bien encore de la protection des espèces marines ont été abordés par plusieurs villages. Nul doute qu’au delà du Festival, ces populations sauront modifier leur comportement devenu plus responsable vis-à-vis de leur précieux et fragile environnement naturel.

Les groupes d’une quarantaine de villageois qui ont défilé en abordant les caractéristiques de la vie quotidienne (récolte du riz, fabrication d’alcool…) ou les attraits les plus cultuels de leurs croyances (fiançailles, sacrifices, transmission des informations…), ont été également vivement appréciés par un public qui s’est réparti en masse sur les 800m du parcours du défilé le long de l’artère centrale d’Ambodifotatra devenue, pour quelques heures, la capitale culturelle du pays.

L’histoire n’a pas été en reste. Le thème de la donation de l’île Sainte-Marie à la France par la reine Betty a fait l’objet d’une mise en scène particulièrement soignée. En règle générale, on ne peut qu’être admiratif devant le travail accompli par l’association des «Drôles de Dames» qui ont su, avec des moyens extrêmement limités, confectionner chars et costumes qui n’ont désormais rien à envier aux grandes parades internationales: le sourire légendaire des saint-mariens finissant de rendre le tableau des plus attachant.

Il sera difficile au jury d’éliminer un quelconque village. Tous méritent grandement de défiler à nouveau le samedi 9 juillet pour la finale tant ils ont su nous offrir des scènes naïves parfois mais toujours d’une grande fraîcheur et sincérité. Des Malgaches avouaient, en outre, avoir découvert en cette occasion de nombreuses particularités de la culture de leurs propres concitoyens.

Rendez-vous donc pour assister dans quelques jours, à nouveau sous le soleil, à ce feu d’artifice aussi bien culturel que pédagogique qui justifie, à lui seul, un voyage vers les rivages de Nosy Boraha.

http://www.agencepresse-oi.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article