Vols d’ossements humains à Madagascar : 7 individus pris en flagrant délit

Publié le par Alain GYRE

Vols d’ossements humains à Madagascar : 7 individus pris en flagrant délit

LINFO.RE – créé le 18.07.2016 La rédaction

Vols d’ossements humains à Madagascar : 7 individus pris en flagrant délit

Dans la nuit du 15 juillet dernier, des voleurs d’ossements humains ont été appréhendés. Ils étaient plusieurs à accomplir leur basse besogne. Des agents de la gendarmerie d’Ambohimangakely (zone rurale de la capitale malgache) les ont pris en flagrant délit.

Pris la main dans le sac

Les vols d’ossements humains font rage à Madagascar depuis quelques années. Ce fléau est en totale contradiction avec la culture malgache, car pour les habitants de Madagascar, les morts qui reposent en paix dans les tombeaux sont sacrés. C’est un sacrilège de les déranger dans leur repos, mais c’est aussi puni par la loi. C’est justement pour cette raison que sept personnes, hommes et femmes, ont été arrêtées par la gendarmerie nationale malgache. Les malfrats avaient été pris en flagrant délit, car ils étaient sur le point de saccager et de voler un tombeau dans la commune d’Ambohimangakely, quand ils ont été surpris par les gendarmes. Ils avaient sur eux des sacs pleins d’ossements humains et des outils pour fracturer les portes tombales selon le journal local, Les Nouvelles.

Manque de transparence

La commune d’Ambohimangakely dans le district d’Antananarivo Avaradrano est la zone de prédilection des voleurs d’ossements humains. D’innombrables plaintes ont été déposées auprès des autorités locales concernant ce fléau. Les enquêtes afin de trouver les têtes pensantes de cet immonde délit n’aboutissent à aucune arrestation alors que ce troublant phénomène ne date pas d’hier. "Les contribuables déplorent le manque de transparence dans leurs traitements", rapporte le journal malgache. En effet, jusqu’à présent, seuls les petits pilleurs sont inquiétés par la justice et les agents des forces de l’ordre, mais les commanditaires restent de vrais fantômes.

http://www.linfo.re/

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article