Girofle : Madagascar, 2e producteur au monde

Publié le par Alain GYRE

Girofle : Madagascar, 2e producteur au monde

Rédaction Midi Madagasikara 18 août 2016

Girofle : Madagascar, 2e producteur au monde

Le girofle est très prisé sur le marché international étant donné que ce produit est utilisé pour la parfumerie, la dentisterie et surtout pour la fabrication de cigarettes. Après l’Indonésie, c’est Madagascar qui est le 2e producteur mondial de ce produit de rente. La majorité de notre production est destinée à l’exportation. La Grande Ile détient ainsi une part de 42% du marché mondial avec une quantité exportée de l’ordre de 16 000 tonnes l’an dernier.

Problèmes. En dépit de tout cela, le développement de cette filière porteuse est confronté à certains problèmes tels que la préservation de la qualité du girofle et sa professionnalisation proprement dite. Raison pour laquelle, le gouvernement et les acteurs oeuvrant dans cette filière se sont réunis dans le cadre d’un pré-atelier à Toamasina afin de trouver des esquisses de solutions. Les questions liées aux conditions de stockage et à l’agrément des exportateurs y ont été également débattues. La sécurisation des stocks de girofle dans les magasins et le respect de la période d’ouverture des campagnes de collecte sont en même temps les problèmes évoqués lors de ce pré-atelier. La production d’huile essentielle constitue entre temps un facteur contraignant faute de respect des normes d’exploitation et de cueillette des feuilles de girofle.

Huile essentielle. Et comme solutions proposées, on peut citer, entre autres, la possession d’un entrepôt et non pas d’une villa pour stocker le girofle et le respect obligatoire des critères considérés comme « majeurs » dans la grille de contrôle. Il a aussi été annoncé que la demande d’agrément est à déposer auprès de la direction régionale du ministère du Commerce avant le 30/08/2016 en vue de la préparation des missions de contrôle. Et la liste des exportateurs agréés sera établie avant le 20/09/2016. Quant à la détermination de la période de cueillette des feuilles, c’est prévu entre mars et juillet pour Analanjirofo. Notons que l’Indonésie, l’Inde, le Singapour et le Vietnam sont les plus gros importateurs de girofle. Et les principaux concurrents de Madagascar sont le Sri Lanka, l’Indonésie, le Singapour, les Comores et le Brésil. Un atelier national sur le girofle aura lieu ce samedi à Farafangana en vue de déterminer l’avenir de cette filière porteuse.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Economie, Girofle

Commenter cet article