Lutte contre le paludisme : Plus de 2 millions de moustiquaires imprégnées pour 8 districts

Publié le par Alain GYRE

Lutte contre le paludisme : Plus de 2 millions de moustiquaires imprégnées pour 8 districts

Rédaction Midi Madagasikara 10 août 2016

Lutte contre le paludisme : Plus de 2 millions de moustiquaires imprégnées pour 8 districts

La distribution de moustiquaire est une des stratégies de prévention efficace contre le paludisme.

En 2015, plus de 570 personnes sont mortes du paludisme. Pour continuer la lutte contre cette maladie, le Ministère de la Santé Publique et le PSI Madagascar lanceront au mois de septembre la campagne de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticides à effet durable (MID).

« Réduire de moitié le nombre de malades du paludisme en 2017 », tel est l’objectif du gouvernement malgache. Plusieurs initiatives ont été prises, particulièrement dans la distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée, depuis plusieurs années. Pour la campagne 2015, plus de 10 millions de MID ont été distribués. Les efforts se poursuivent cette année. « 2 500 000 moustiquaires seront distribuées dans huit districts de la Grande Ile à savoir Vavatenina, Antanambao Manampotsy, Mahanoro, Antalaha, Vohémar, Vangaindrano, Farafangana et Vohipeno », selon le Dr Fanja Andrianarivony. Les zones enclavées et situées trop loin des centres de santé de base (CSB) seront privilégiées durant cette campagne de distribution continue. Madagascar devrait encore continuer ses efforts dans le cadre de l’éradication du paludisme. L’année dernière, le virus du paludisme, transmis par le moustique anophèle, a tué plus de 570 personnes à Madagascar ainsi que plus de 430 000 personnes dans le monde, notamment en Afrique Subsaharienne.

Campagne de sensibilisation. PSI et le Ministère de la Santé Publique travaillent en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale (MEN) afin de sensibiliser les enfants pour qu’ils exigent aux parents de les faire dormir sous une moustiquaire. Il est également question de sensibiliser les enseignants pour qu’ils abordent en classe les bienfaits du MID. A noter qu’un enfant meurt toutes les minutes du paludisme. C’est l’une des principales causes de la mortalité, surtout chez les enfants de moins de cinq ans dans le pays. C’est d’ailleurs une maladie évitable et dont on guérit. La sensibilisation a donc une place importante dans la lutte contre le paludisme. Toutefois, une diminution considérable de taux de mortalité par le paludisme a été enregistrée depuis un an. Outre le MID, il y a aussi la campagne d’aspersion intra domiciliaire d’insecticide (CAID) comme moyen de prévention contre cette maladie.

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Santé, Paludisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article