Biodiversité : Deux varis roux débarquent à Madagascar pour sauver l’espèce

Publié le par Alain GYRE

Biodiversité : Deux varis roux débarquent à Madagascar pour sauver l’espèce

Rédaction Midi Madagasikara 15 septembre 2016

Biodiversité : Deux varis roux débarquent à Madagascar pour sauver l’espèce

Outre la survie de l’espèce, Ikoto et Rebecca attireront également les tourismes à visiter la Grande Ile5

Le Lemuria Land de Nosy-Be a accueilli, hier, deux lémuriens varis roux ou Varecia rubra, un mâle et une femelle. Cette espèce de lémurien qui ne vit que sur le péninsule de Masoala, à Maroantsetra, est une espèce en danger critique d’extinction.

La conservation des lémuriens de Madagascar est une priorité. En effet, « 94% de tous les lémuriens sont menacés, dont 69,5% sont classés comme « en danger » ou « en danger critique d’extinction » par l’UICN. Le vari roux figure parmi ces espèces rares et à protéger. « Les experts européens en primatologie ont choisi le Lemuria Land pour ce programme et l’équipe a déjà bénéficié d’une formation à Paris », souligne Jean-Baptiste Donty, DG du Lémuria Land. Avant que ces deux varis roux soient transférés à Madagascar, Ikoto né en 2014 au zoo de Palmyre et Rebecca, une femelle qui vient du zoo de Dublin on fiat connaissance au parc zoologique de Paris, dans le cadre du Programme d’Elevage Européen de cette espèce. Ils forment alors le premier couple reproducteur de cette espèce. Ils assureront la survie de l’espèce. Air France s’est chargé de leur transfert à Antananarivo et d’ici à Nosy-Be, le transport sera assuré par Aéro Marine.

Identité. Améliorer la gestion de la population captive par le biais d’un programme d’élevage dans le pays d’origine des lémuriens varis roux et la conservation à long terme d’une espèce parmi les plus rares en renforçant ses effectifs sauvages sont les objectifs de ce programme de conservation de vari roux. Un des plus grands lémuriens qui existent, cette espèce figure dans l’annexe 1 du CITES donc des espèces à protéger et sa commercialisation est interdite. Et ce responsable de continuer que « ces animaux disparaissent parce qu’ils font objet de trafic, mais également parce que nous les chassons, nous détruisons son environnement ». Le vari roux possède un pelage roux, épais, doux et relativement long avec une tache blanche sur la tête, une face noire et la queue noire. La femelle met bas deux à trois petits dans un nid qu’elle a fabriqué. Elle va y rester trois à sept semaines avec eux.

Nirina Rasoanaivo

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Faune, Lémuriens, Vari roux

Commenter cet article