Décès – Le monde de l’éducation est en deuil

Publié le par Alain GYRE

Décès – Le monde de l’éducation est en deuil

15.09.2016

Décès – Le monde de l’éducation est en deuil

Le monde de l’éducation vient de perdre un de ses plus grands promoteurs avec la disparition brusque de Harison Jean Baptiste José Rakotozafy mardi dans la soirée. Méconnu du grand public, il est pourtant très respecté dans le monde de l’éducation, plus particulièrement dans l’éducation des adultes. Cet enseignant chercheur, titulaire d’un diplôme habilitant à diriger des recherches (HDR) en philosophie et docteur en mathématiques, a consacré une grande partie de sa vie à ce noble domaine.

Ses étudiants au sein de l’Ecole normale supérieure de l’Université de Fianaran­tsoa gardent de ce professeur le souvenir de la simplicité, l’abnégation et l’humilité. Il a mis au service de la nation ses expertises dans le monde de l’éducation et du système éducatif. En 2007, il a été appelé par le régime d’alors, avec d’autres experts en éducation, à procéder aux réformes du système éducatif malgache.

Deux prix internationaux

Avec son association « Fifampiofanana Fanabeazana Fifanolokoloana Ho Malagasy Mahomby », il a œuvré dans un domaine où nos dirigeants échouent : la lutte contre l’analphabétisme. Dans un pays comme Mada­gascar où une grande partie de sa population est analphabète, José Rakotozafy et ses équipes d’enseignants ont relevé le défi en mettant en place la méthode « Asa sekoly avotra Malagasy » ou action scolaire d’appoint pour les Malgaches adolescents (ASAMA). En 2015, cette méthode a été récompensée par deux prix internationaux à savoir le prix de l’alphabétisation de l’Unesco en France et le prix Confucius en Chine. D’ailleurs, cet exemple malgache s’est fait exporter dans d’autres pays africains.

Lova Rafidiarisoa

http://www.lexpressmada.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article