Nouveau pont de Kamoro : 60% des travaux de construction réalisés

Publié le par Alain GYRE

Nouveau pont de Kamoro : 60% des travaux de construction réalisés

Rédaction Midi Madagasikara 12 septembre 2016

Nouveau pont de Kamoro : 60% des travaux de construction réalisés

C’est l’état d’avancement des travaux de construction du nouveau pont de Kamoro.

Ce projet mené par le ministère des Travaux Publics via l’Autorité Routière de Madagascar et financé par la Banque Mondiale, a permis de créer 104 emplois directs sur place dont 40% constituent des emplois locaux.

L’entreprise Eiffage, un des leaders européens dans le domaine du BTP (Bâtiment et Travaux Publics), est chargée de la construction du nouveau pont et de la restauration de l’ancien pont de Kamoro à Ambondromamy sur la Route Nationale No 4. Elle a deux mois d’avance sur le planning de réalisation des travaux. « Si le projet est prévu prendre fin en avril 2017, près de 60% des travaux de construction de cette œuvre d’art, sont maintenant réalisés », a annoncé Ramanitrarivo Andry, un ingénieur travaillant sur le chantier lors d’une visite du site de construction la semaine dernière.

104 emplois directs. Notons que ce projet a permis de créer 104 emplois directs sur place dont 40% constituent des emplois locaux. En outre, « il y a des formations journalières prodiguées aux techniciens sur le chantier, sans oublier les envois des cadres nationaux à l’extérieur, soit au siège de l’entreprise Eiffage », a-t-il rajouté. Quant à la formation sur place, c’est assuré par un des meilleurs formateurs européens, en la personne de Marco Petrangeli, un professeur de l’université spécialiste en matière de construction de pont. Et ces formations sont sanctionnées par des certificats délivrés par les professionnels du métier concerné. En tout, près de trente collaborateurs ont été formés et ont vu leur catégorie professionnelle évoluer, le tout sur un seul chantier qui est le pont de la Kamoro.

Patrimoine mondial. Parlant de ce pont de Kamoro, l’ancien a été bâti en 1928 par la société qui a construit la Tour Eiffel. L’entreprise Eiffage est également chargée de sa réhabilitation étant donné qu’il devient un patrimoine mondial de l’UNESCO. Et s’agissant du nouveau pont, les ancrages et les câblages sont déjà finis. Il en est de même pour la fondation. Un toron d’acier a été également mis en place pour suspendre le nouveau pont. « Auparavant, on était obligé d’effectuer une peinture tous les 10 à 20 ans pour le protéger contre la corrosion. Mais avec l’utilisation des 400 tonnes d’acier corten, importées d’Allemagne, l’entretien sera facile », a expliqué Marco Petrangeli. Il faut savoir que la Banque Mondiale a financé ce projet de grande envergure. Le bureau d’études SPEA Autostade Europe se charge du contrôle et suivi de sa réalisation. L’objectif est de désenclaver les zones et d’améliorer la sécurité sans faire patienter les automobilistes. « C’est très rare qu’une telle œuvre d’art se construit dans le monde », a-t-il conclu.

Navalona R.

http://www.midi-madagasikara.mg/

Publié dans Transport, Route

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article