Air Liquide va investir 63,8 millions d’euros dans deux unités de production

Publié le par Alain GYRE

24/10/2016     

Air Liquide va investir 63,8 millions d’euros dans deux unités de production

 

Air Liquide va investir 63,8 millions d’euros dans deux unités de production Au cours d’une rencontre avec le numéro deux du gouvernement malgache, le leader mondial dans la production de gaz a annoncé son intention d’investir dans la Grande île. Un projet qui devrait être confirmé lors du prochain sommet de la Francophonie prévu les 26 et 27 novembre à Tananarive.

 

Leader mondial des gaz, des technologies et services pour l’industrie et la santé, Air Liquide est présent dans 80 pays avec environ 68 000 collaborateurs.

 

L’entreprise française a pour ambition d’être performante sur le long terme et de contribuer à un monde plus durable. En 2015, elle a présenté un chiffre d’affaires s’élevant à 16,4 milliards d’euros dont 40% réalisés dans les ventes de solutions pour protéger la vie et l’environnement. Dans la poursuite de son objectif, le groupe projette d’investir dans la Grande île. Lors d’une rencontre avec Narson Rafidimanana, ministre auprès de la présidence chargé des Projets résidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Équipement, les dirigeants ont exprimé le souhait de collaborer avec l’État et d’investir dans le domaine énergétique à hauteur de 63,8 millions d’euros.

 

Le futur projet consistera à mettre sur pied deux unités de production de gaz industriels comme l’oxygène, l’azote et l’hydrogène. L’une des structures servira à la séparation de l’air afin de produire de l’oxygène ainsi que de l’azote et l’autre sera dédiée au reformage pour produire de l’hydrogène. Les gaz produits seront par la suite vendus sur le marché local.

 

En attendant la signature du protocole d’accord, qui pourrait se faire au cours du sommet de la Francophonie, le projet a déjà obtenu un permis d’exploitation et a déjà fait l’objet d’une demande de permis environnemental.

 

Avec ce projet, Air Liquide renforce sa présence à Madagascar où l’entreprise est présente depuis 1949 à travers sa filiale Air liquide SOAM. Celle-ci compte déjà trois usines situées dans la capitale, à Majunga et à Diego Suarez ainsi qu’une quinzaine de distributeurs et de revendeurs.

 

Par ailleurs, le groupe français opère dans la Grande île en tant que partenaire du projet minier Ambatovy.

 

Source:EcoAustral

http://www.etropique.com

Publié dans Economie, Air liquide

Commenter cet article