Le cacao fin de Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Le cacao fin de Madagascar

Le cacao fin de Madagascar

Cosse de cacao.© Getty Images

Reportage aujourd’hui au nord-est de Madagascar, l’un des pays les plus pauvres au monde. Dans la vallée de la rivière Sambirano, on cultive pourtant l’un des meilleurs cacao au monde. Introduits, il y a plusieurs dizaines d’années sur la Grande île, les cacaoyers ont évolué, isolés des autres variétés, protégés par l’insularité. Aujourd’hui son goût, sa génétique et son terroir uniques sont reconnus dans le monde entier et toute la production du pays est classée « cacao fin » par l’ICCO, l’Organisation internationale du cacao.

La production annuelle n’est que de 6 à 7000 tonnes par an. Rien du tout par rapport aux grands pays producteurs comme le numéro un mondial, la Côte d’Ivoire et son 1 500 000 tonnes de cacao produites chaque année. Mais, le potentiel qualité du cacao malgache lui permet de sortir du lot.

Délaissées pendant de nombreuses années, les plantations sont aujourd’hui vieillissantes, mais quelques grandes firmes travaillent pour redorer le blason du cacao malgache, depuis une vingtaine d’années. Mais, il faut maintenant réguler la filière et aider les paysans à cultiver cette qualité.

Par Jeanne Richard

http://www.rfi.fr/

Publié dans Economie, Cacao

Commenter cet article