Le secteur textile en pleine expansion

Publié le par Alain GYRE

Le secteur textile en pleine expansion

Le groupement des entreprises franches affiche un optimisme sur l’avenir de l’industrie textile malgache.

08.10.2016 Economie

 Le secteur textile en pleine expansion

La valeur des importations d’articles d’habillement de Madagascar aux États-Unis a décuplé. L’Union européenne en est la destination prisée.

En avant. L’indus­trie textile a pris son élan. Depuis le retour de Mada­gascar dans le cercle des pays bénéficiaires de l’African growth opportunity Act ou (Agoa), un accord de libre-échange entre les États-Unis et certains pays africains, la valeur des importations d’articles d’habillement de Madagascar aux États-Unis a plus que doublé. « En 2015, les exportations malgaches sur le marché américain ont été chiffré à 60 millions de dollars. De janvier à juillet 2016, celles-ci atteignent déjà les 55 millions de dollars contre 22 millions de dollars de la même période en 2015 », révèle un communiqué conjoint du groupement des entreprises franches et textile (GEFP) et l’Economic development board of Madagascar (EDBM) dans le cadre de l’organisation du salon Origin Africa 2016.

Ce salon du textile, habil­lement et accessoires qui se tiendra à Antana­narivo du 3 au 5 novembre représente un grand enjeu pour le textile malgache. Ce sera une sorte de catalyseur dans la relance du secteur après la fermeture des certaines entreprises pendant les crises politiques de 2009. Durant cette période, des grandes marques et investisseurs ont quitté le sol.

Opportunité

Ainsi, la tenue de ce salon sera une opportunité pour les deux entités de faire venir ou revenir les investisseurs.

Toutefois, l’Union européenne reste encore la première destination des produits fabriqués à Mada­gascar. « Les importations de produits textiles en provenance de Madagascar atteignent une valeur de 360 millions de dollar en 2015 pour les 28 pays membres de l’UE. Tandis que l’Afrique du sud a importé environs 100 millions de dollars de produits textiles en provenance de Madagascar », indique le document. Zara, Levi’s, Decathlon sont autant de marques d’habillement qui disposent des ateliers dans le pays ou travaillent avec des sous traitants.

En 2008, la Grande île était le premier exportateur de textile et d’habillement en Afrique. La crise de 2009 a tout plombé avec la suspension de Madagascar du cercle des pays bénéficiaires du régime Agoa. Maintenant que toutes les conditions sont de nouveau réunies, les entreprises malgaches pourraient espérer retrouver leur gloire d’antan.

UNE COMPÉTITION POUR LES ENTREPRISES

Les organisateurs du salon Origin Africa a lancé hier le projet « upscale », une compétition visant à encourager les micros et petites entreprises à développer leurs activités. Ce concours est dédié aux entreprises créatives du domaine de la mode, de décoration intérieure, de la couture, des accessoires, des bijoux, des chaussures, de l’ameublement avec à la clé un chèque de 2500 dollars pour le premier prix et une participation gratuite à la prochaine édition d’Origin Africa.

Lova Rafidiarisoa

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Economie, Textile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article