Madagascar : Jiuxing Mines cesse ses activités à Soamahamanina

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : Jiuxing Mines cesse ses activités à Soamahamanina

Publié par : Boubakar Nguema Date: 10 octobre 2016

Madagascar : Jiuxing Mines cesse ses activités à Soamahamanina

La société Jiuxing Mines cesse ses activités à Soamahamanina. Les manifestations de la population et son hostilité grandissante ont eu raison du projet minier, mais pour combien de temps ?

(Agence Ecofin) – La compagnie minière chinoise Jiuxing Mines a annoncé vendredi la suspension de ses activités au gisement de Soamahamanina, à Madagascar, après de multiples manifestations d’hostilité de la population locale.

« La société veut se retirer pour que le calme et la sécurité reviennent dans la ville de Soamahamanina. On est en droit d’insister pour rester vu les investissements qui ont déjà été faits, mais nous faisons ce sacrifice pour l’apaisement social », a expliqué Stella Andriamamonjy, la responsable communication de la compagnie.

Selon ses propos, la compagnie attend désormais que l’Etat propose des solutions afin qu’un terrain d’entente avec la population locale puisse être trouvé. « On espère revenir sur de nouvelles bases, réparer les erreurs passées. Nous allons faire de notre mieux pour mettre en place d’abord les actions sociales puisque c’est ce que les gens d’ici attendent, avant de procéder vraiment à l’extraction proprement dite »,a-t-elle ajouté.

Les opérations à Soamahamanina ont commencé en mai dernier, après l’obtention d’une autorisation environnementale. Avant cela, la compagnie avait obtenu un permis d’exploitation pour 40 ans à Soamahamanina et dans la commune limitrophe d’Arivonimamo II, et une autorisation exclusive de réservation de périmètre (AERP) à Morafeno.

Cependant, les populations locales n’entendent pas laisser l’entreprise chinoise leur prendre leurs terres, dénonçant plusieurs aspects de dégradation environnementale qu’entraînerait une extraction mécanisée. Elles ont ainsi formé une association dénommée VONA pour la défense « de leurs lieux de vie, de leurs ressources naturelles, de leurs moyens de subsistance, de leurs tombeaux, et pour la sauvegarde d’une église et d’une école dont la destruction est prévue ».

Soamahamanina est une commune de 14 000 habitants, située dans le district de Miarinarivo, à 70 km de la capitale malgache, Antananarivo.

https://actualite.housseniawriting.com/

Publié dans Economie, Or

Commenter cet article