Clôture du 16e Sommet de la Francophonie

Publié le par Alain GYRE

27/11/2016     

Clôture du 16e Sommet de la Francophonie

 

Clôture du 16e Sommet de la Francophonie Le 16e Sommet de la Francophonie s’est clôturé avec succès, dimanche après-midi à Antananarivo (Madagascar), après deux journées de travail.

Le président du Vietnam, Tran Dai Quang, et des dirigeants des pays membres de la Francophonie ont assisté à la cérémonie de clôture de cet événement bisannuel dans la capitale Antananarivo.

Dans l’après –midi du même jour (heure locale), le président Tran Dai Quang, son épouse et la délégation de haut rang du Vietnam ont quitté la capitale Antananarivo.

Durant deux journées de travail, les dirigeants de la communauté francophone ont discuté des mesures pour promouvoir la croissance partagée et le développement responsable pour contribuer à garantir la paix, la stabilité au sein de l’espace francophone et dans le monde suivant l’esprit mentionné dans le thème du 16e Sommet de la Francophonie.

Ils ont également discuté de la mise en œuvre des objectifs de développement durable et des engagements suivant l’Accord de Paris sur le changement climatique, proposé des mesures concrètes pour accélérer la réalisation du Cadre stratégique de la Francophonie 2015-2022, de la Stratégie jeunesse de la Francophonie et de la Stratégie économique pour la Francophonie.

Aux termes du Sommet, les dirigeants ont adopté la Déclaration d’Antananarivo et 13 résolutions, lesquelles définissent des orientations pour les futures activités de la Francophonie dans les domaines de la paix, de la sécurité, de l’anti-terrorisme, de la diversité linguistique, de la culture, de l’éducation, de la coopération économique, du développement durable, de la promotion de la diversité linguistique et culturelle, de la santé et de l’énergie…

Ils ont également demandé l’Organisation internationale de la Francophonie à renforcer des efforts pour soutenir la prévention, et le règlement des crises, des conflits, l’édification et la consolidation de la paix, la promotion du respect des principes du droit international dont ceux liés au règlement des litiges par voies pacifiques.

Ils ont aussi exprimé leur inquiétude sur les récentes évolutions complexes en Mer Orientale, appelé les parties concernées à se retenir, à se maîtriser pour régler des litiges par des mesures pacifiques sur la base du droit international dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM). Ils ont félicité des efforts conjugués pour contribuer à maintenir la paix, la stabilité, la libre navigation maritime et aérienne dans la région.

Le 16e Sommet de la Francophonie a adopté l'adhésion de la Nouvelle Calédonie en tant que membre associé, de l’Argentine, de la République de Corée et de l'Ontario en tant qu’observateurs, portant à 84 le nombre des États et gouvernements membres, associés ou observateurs.

Le 16e Sommet de la Francophonie ayant pour thème "Croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone" s’est déroulé les 26 et 27 novembre.

Après Kinshasa en 2010, Dakar en 2012, Antananarivo en 2016 est la troisième étape consécutive en terre africaine pour la réunion du monde francophone. -VNA

Source:Vietnamplus.vn

http://www.etropique.com/

 

Publié dans Francophonie

Commenter cet article