De la grêle non-stop à Fianarantsoa

Publié le par Alain GYRE

De la grêle non-stop à Fianarantsoa

 

La violence des orages à Antananarivo et à Fianarantsoa est due à une forte hausse de la température.

03.11.2016

Une abondance de grêles est constatée à Fianarantsoa. Des paysans en paient les frais.

«Chaque fois que la pluie tombe, il faut que ça soit accompagnée de grêle ». Telle est la remarque des habitants à Fianarantsoa, depuis les premières pluies dans ce chef lieu de la région de Haute Matsiatra, qui remonteraient à plus de deux semaines, maintenant. Hier encore, dans l’après-midi, des grêles sont  tombées dans certains villages. Les paysans à Fiana­rantsoa souffrent de ce phénomène presque incessant. « Les fruits de pêchers,

de manguiers, tombent et les autres cultures sont ravagées par cette grêle. Certains paysans se plaignent même d’avoir perdu toutes leurs productions, à cause de ce phénomène », indique un habitant à Fianarantsoa.

Cette abondance de grêles est engendrée par le réchauffement excessif de la terre, conjugué à la pression atmosphérique, explique Rivo Randrianarisoa, chef prévisionniste du service de la Prévision météorologique à Ampandrianomby. «Fiana­rantsoa a la même structure qu’Antananarivo, donc probablement, l’orage est également attendu à Antananarivo ce jour (ndlr: hier)», ajoute-t-il.

«Hors norme»

Depuis le début de cette semaine, une hausse excessive de la température a été enregistrée sur les Hautes Terres, notamment à Antana­narivo où la température maximale atteint les 31°C, si elle devrait être de 27°C en moyenne. Rivo Randria­narisoa qualifie même ce temps de «hors norme». Cette chaleur insupportable se dissipera légèrement ce weekend. «Le temps sera plus venteux, et la température maximale diminuera jusqu’à environ de 28°C», renchérit-il.

Ce prévisionniste cite entre autres, le réchauffement de la mer, mais aussi, les feux de brousse incontrôlables. Cette hausse excessive de la température sur les Hautes Terres a probablement de l’impact sur la santé. « Les personnes âgées et les enfants sont très vulnérables à la déshydratation, alors que la récupération de l’eau dans les tissus et les cellules,  prennent du temps. Cette déshydratation peut entraîner un problème de tension artérielle, un problème de reins, ou encore de la convulsion chez les enfants», met en garde le Dr Christian Rakoto­nirina, médecin-urgentiste.

Miangaly Ralitera

http://www.lexpressmada.com/

Publié dans Météo - Madagascar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article