Madagascar : les infrastructures pour l’accueil du sommet de la francophonie fin prêtes

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : les infrastructures pour l’accueil du sommet de la francophonie fin prêtes

LINFO.RE – créé le 15.11.2016 -  La rédaction

 

Les chantiers du centre de conférence internationale et celui du village de la Francophonie dans la périphérie d’Antananarivo sont en bonne voie de finition. Débutés en septembre, ces chantiers ont été un défi pour les entreprises de construction.

Un millier d’ouvriers travaillant nuit et jour

Le 16e sommet de la francophonie se tiendra à Antananarivo du 22 au 27 novembre. Dans la banlieue nord et ouest de la capitale malgache, les chantiers du centre de conférence et celui du village de la francophonie ont été livrés le 11 novembre dernier. L’une des voies rapides, la route de la Francophonie, longue de 5 km, qui relie le village au centre-ville, a été entièrement réalisée, et celle partant de l’aéroport d’Ivato, longue de 12 km, est sur le point de l’être.

Commencés en septembre pour accueillir le 16e sommet de la Francophonie, ces travaux ont représenté un défi majeur pour les entreprises de construction, l’échéance avançant à grands pas et le rythme n’était pas au rendez-vous. Un millier d’ouvriers ont travaillé jour et nuit pour pouvoir sortir de terre les infrastructures qui accueilleront les participants du sommet.

Le Maroc a réservé un immeuble entier au village de la francophonie

Sur les chantiers, une centaine d’éléments des forces de l’ordre sont présents en permanence pour assurer la sécurité. Des dispositifs de vidéosurveillance ont également été installés. Aujourd’hui les bâtiments flambants neufs s’élèvent sur 2,5 hectares de terrain, comme l’explique Ntsoa Randriamifidimanana, nommé maire du village de la francophonie : "En fin de compte, il y a deux parties : le village où on hébergera tous les pays qui sont de l’OIF, des restaurants aussi, et dans la deuxième partie il y aura les boutiques des artisans".

Pour le marché artisanal, 98 boutiques ont été construites. Dans le village de francophonie, neuf grands bâtiments climatisés attendent les délégations des pays qui ont confirmé leur venue à Antananarivo. Selon Ntsoa Randriamifidimanana, le Maroc a réservé pris 22 unités d’emplacement, ce qui représente un immeuble entier. La France en a pris dix. Après le sommet de la francophonie, le site sera transformé en un centre d’exposition destiné à accueillir des salons et des foires.

http://www.linfo.re/

Publié dans Francophonie

Commenter cet article