Madagascar Oil veut vendre son huile lourde sur le marché local

Publié le par Alain GYRE

18/11/2016     

Madagascar Oil veut vendre son huile lourde sur le marché local

 

Madagascar Oil veut vendre son huile lourde sur le marché local Le pétro-gazier Madagascar Oil, qui est coté à Londres, veut commercialiser l’huile lourde de Tsimiroro sur le marché intérieur, avec pour principale cible la Jirama, la compagnie nationale en charge de la production et de la distribution d’électricité. Cette nouvelle fait suite à la validation par le gouvernement malgache du cadre juridique d’approvisionnement et de transport des produits pétroliers du champ qui est situé dans le bassin onshore de Morondova.

Les besoins de la Jirama s’élèvent à 2 000 barils d’huile lourde par jour. Or, Madagascar Oil a constitué un stock de 160 000 barils prêts à être livrés à la clientèle. Il faut souligner que l’huile lourde de Tsimororo peut être transformée en « HFO 380 » et « Fuel Oil 700 », des produits dérivés obtenus par mélange avec du gazole de l’ordre de 10% à 15%. Comme l’indique le site d’informations, Ecoaustral, ils sont plus compétitifs que les carburants importés compte tenu de la faible teneur en soufre évaluée à 0,3% et du faible taux de cendre minimisant la génération de fumée.

Il y a quelques semaines, l’huile de Tsimiroro a été utilisée, avec succès pour faire tourner la centrale électrique de Mandroseza contrôlée par la compagnie américaine Symbion Power. Une réussite qui a amené les responsables de la compagnie à envisager de nouveaux investissements pour s’approvisionner du pétrole de Tsimiroro.

Par ailleurs, les autorités malgaches comptent sur le pétrole lourd pour jouer un rôle clé dans l’atteinte de l’autosuffisance énergétique.

Olivier de Souza (Agence Ecofin)

http://www.etropique.com/

Publié dans Economie, Madagascar oil

Commenter cet article