Madagascar : un grand hôtel réduit en cendres à Foulepointe

Publié le par Alain GYRE

Madagascar : un grand hôtel réduit en cendres à Foulepointe

LINFO.RE – créé le 14.11.2016 -  La rédaction

 

La station balnéaire de Foulepointe, sur la côte est de Madagascar, a de nouveau été le théâtre d’un incendie grave, le 13 novembre. L’hôtel Gracia, l’un des fleurons du tourisme local, n’est plus qu’un tas de cendres fumant.

Foulepointe frappée trois fois par un grave incendie en trois mois

Les incendies reviennent régulièrement dans l’actualité de Madagascar. Le dernier date de dimanche 13 novembre, à Foulepointe, sur la côte est de la Grande île. C’est la troisième fois que la localité est le théâtre d’un incendie grave en trois mois. Le feu s’est déclaré dans l’enceinte de l’hôtel Gracia, un des établissements les plus réputés de cette station balnéaire très prisée par les Malgaches, mais également par les touristes étrangers.

Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer après cet incendie, mais le feu a tout dévoré sur son passage, rapporte le quotidien Les Nouvelles. Une fois de plus, comme les deux précédentes fois, la défaillance, voire la quasi-absence des sapeurs-pompiers a été montrée du doigt par les habitants qui ont formé une chaîne humaine pour tenter de limiter les dégâts.

L’utilisation de matériaux végétaux favorise les incendies

Il y a quelques années, la municipalité de Foulepointe a voulu limiter l’utilisation du béton pour préserver la verdure et le cacheta authentique de la station balnéaire. Or, l’utilisation de matériaux végétaux s’avère très propice à la propagation des incendies, d’autant plus que le vent souffle assez fort en début d’après-midi sur la côte est de Madagascar.

Il ne reste donc plus rien de l’hôtel Garcia après cet incendie dont les circonstances restent floues jusqu’ici. Une enquête dans ce sens a été ouverte par la police malgache qui a également pris la sécurisation des lieux. Les deux précédents graves incendies, qui ont calciné des centaines de maisons, ont été attribués à des défaillances du réseau électrique.

http://www.linfo.re/

Publié dans Tourisme

Commenter cet article