Sainte-Marie : Entre cascades et piscines

Publié le par Alain GYRE

Sainte-Marie : Entre cascades et piscines

12 octobre 2016

Les piscines naturelles de Sainte-Marie (Nosy Boraha) au nord de l’île, passé le phare Albrand, sont un de ces coins de nature privilégiés auxquels on peut accoler sans risque d’erreur le mot « paradisiaque ». À faire et à refaire.

 

Après la visite peinarde du cimetière des pirates et de la première église construite à Madagascar (1857), un itinéraire un peu plus agité s’impose quand on veut découvrir Sainte-Marie autrement. À savoir la route pleine d’ornières qui part de Loukintsy sur la côte Ouest et conduit au nord aux piscines naturelles d’Ambodiatafana. Piscines au pluriel car il y en trois. Des bassins d’une centaine de mètres de long formés par une barrière de roches noires déchiquetées où l’eau de mer se déverse.

Du haut de la falaise qui surplombe la piscine d’Antsarikelitry, on se sent comme enivrés par le roulis des vagues qui s’écrasent à nos pieds. Attention, des pieds qui doivent être nus car en ce lieu sacré très fréquenté par les lojoharo (sorciers), tongs et sandales sont fady (tabous) : « Aucun soulier ne doit toucher le sable. Les touristes pensent qu’il s’agit d’une simple plage, mais pour nous c’est comme une cathédrale », explique un vieux pêcheur venu là se recueillir. Les Saint-Mariens y font des offrandes en jetant des pièces ou des billets dans le creux d’un rocher à l’occasion d’un vœu : « Je ne suis pas riche, j’ai juste apporté un peu de miel et des bonbons », confie le pêcheur.

Pas très loin de là se trouve la deuxième piscine naturelle, celle d’Antsarirabe. Prise entre palmiers et rochers, ses eaux calmes et translucides invitent à y piquer une tête. Température moyenne 30 degrés, le rêve ! Quand la mer est assez haute, elle y projette ses vagues et l’on a droit alors à une séance de balnéothérapie. Une vraie piscine à vagues ! La troisième piscine, plus au sud, est un petit lagon. Le courant y est plus violent et la baignade déconseillée. Juste pour le plaisir des yeux. Et comme l’air marin creuse l’estomac, vous ne serez pas déçu d’apercevoir un petit restaurant qui propose les meilleures langoustes grillées du coin. Testé et approuvé !

DinaRamaromandray

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

Publié dans Tourisme, Sainte-Marie

Commenter cet article