Sommet de la Francophonie : Justin Trudeau évoque les droits des homosexuels à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Sommet de la Francophonie : Justin Trudeau évoque les droits des homosexuels à Madagascar

LINFO.RE – créé le 27.11.2016 -  La rédaction

 

Parmi les chefs d’Etat présents au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement en marge de la Francophonie, figure Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. Outre sa politique pro-migrant, il est également un défenseur des droits de la communauté LGBT. Un thème qu’il a abordé lors de son intervention.

Les travaux des Chefs d’Etat et Chefs de Gouvernement, dans le cadre du XVIème Sommet de la Francophonie Antananarivo 2016, reprennent ce dimanche 27 novembre au CCI Ivato. Samedi, lors de l’ouverture de la conférence, Justin Trudeau a évoqué des thèmes divers. Il a notamment a fait un plaidoyer pour les femmes et les filles, ainsi que pour la communauté LGBT. Justin Trudeau a appelé au respect des droits des minorités dans l’espace francophone.

Le sommet de la Francophonie pour parler de tolérance

Justin Trudeau a abordé un thème qui lui tient à cœur, celui des droits de la communauté LGBT, n’hésitant pas à rappeler qu’elle était victime de discrimination dans de nombreux pays de l’espace francophone. "Puisqu’on est entre amis, on va se dire les vraies choses. Ici, on aime parler des droits, des libertés. Eh bien, les membres des communautés lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre souffrent dans trop de pays, y compris certains membres de la francophonie", a-t-il déclaré. Il espère ainsi plus de tolérance dans certains pays membre de la francophonie.

S’investir dans la cause féministe

"Les femmes et les filles sont victimes de violences physiques et sexuelles. Elles se voient marier, souvent en bas âge, sans leur consentement. Elles se voient interdire l’accès à l’avortement de façon libre et sécuritaire, elles sont soumises à des mutilations génitales", a-t-il également déclaré. "C’en est assez !", a-t-il lancé dans un discours ponctué d’applaudissements. Il a notamment exhorté les hommes à s’investir dans la cause féministe. "C’est une affaire qui engage toute la société, a-t-il avancé. Les hommes se doivent de se lever pour défendre et promouvoir les droits des femmes".

http://www.linfo.re/

Publié dans Francophonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article